Football / Ligue 1

Ligue 1 : Lyon, Marseille et les autres

Lors du match aller, le 19 décembre 2010, Marseille et Lyon n'était pas parvenu à se départager (1-1).
Lors du match aller, le 19 décembre 2010, Marseille et Lyon n'était pas parvenu à se départager (1-1). AFP PHOTO/GERARD JULIEN

Le choc entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille, deux des plus grosses équipes françaises du moment, sera plus décisif que jamais, ce dimanche 8 mai 2011, alors les rivaux peuvent tous les deux revenir sur le leader, Lille, qui se déplace à Nancy, samedi, pour la 34e journée du championnat de France de Ligue 1. Un championnat qui a rarement présenté autant de suspense si près de la fin, alors que toutes les équipes sont encore concernés par l'un des deux enjeux principaux : les places européennes ou la relégation.

Publicité

Et si le duel entre Lyon et Marseille était en train de supplanter celui entre l'Om et le Paris Saint-Germain en termes d’enjeu, de tension et de qualité de jeu ? Certes la rivalité entre supporters des deux clubs n’atteint pas celle qui existe entre les deux plus grandes villes françaises, ou entre l’OL et Saint-Etienne, mais force est de constater que les deux olympiques sont les clubs les plus réguliers en championnat de France depuis une dizaine d’années. Et cela se vérifie à nouveau alors que Lyon (3e) reçoit Marseille (2e) dimanche 8 mai, à cinq journées de la fin de la saison de Ligue 1.

Une volonté de rachat

La saison dernière, la même rencontre avait accouché d’un des plus beaux spectacles vus sur une pelouse de Ligue 1, avec une succession de rebondissements et un score final de 5-5. Mais en toute fin de saison, alors que les deux équipes luttent pour le titre ou les places européennes, la peur du dérapage risque de réduire les chances d’assister à nouveau à un tel festival de buts. Sans Jérémy Toulalan, l’Olympique Lyonnais aura toutefois intérêt à remporter ce match à domicile s’il compte revenir sur les deux premiers du classement et conserver une chance de conquérir un huitième titre de champion. Il s’agirait alors de sa première victoire à domicile contre l’OM depuis le 11 janvier 2006.

Les deux rivaux ont en commun d’avoir vécu un coup d’arrêt le week-end dernier. Lors de la 33e journée, Marseille a été tenu en échec sur son terrain par Auxerre (1-1) tandis que Lyon chutait à Toulouse (0-2). La même volonté de se racheter animera donc les joueurs de Claude Puel et de Didier Deschamps. Ils auront au moins l’avantage de savoir à quoi s’en tenir puisque leurs autres concurrents auront joué le samedi, Lille (1er) chez le relégable Nancy et Paris (4e) au stade Louis-II de Monaco.

Sixième et dix-huitième place, les enjeux de la fin de saison

Rarement la Ligue 1 aura conservé autant de suspense si près de son terme, que ce soit en haut ou en bas du classement. Les cinq premiers du classement ne devraient pas changer, mais cinq équipes (Lorient, Sochaux, Bordeaux, Saint-Etienne et Montpellier) se disputent une sixième place qualificative pour la Ligue Europa et ne se tiennent qu’en trois points.

Dans la lutte pour éviter la relégation, si Arles-Avignon est déjà assuré de jouer en Ligue 2 et sera sans doute accompagné par Lens, ce ne sont pas moins de six équipes qui se tiennent en un point. Nancy est dix-huitième avec 38 points, précédé par Nice, Caen, Auxerre, Monaco et Valenciennes, tous à 39 points. Sur les vingt équipes de l’élite française, dix-huit ont donc encore un enjeu direct à cinq journées de la fin.


Ligue 1 - 34e journée

Lundi 7 mai 2011 (19h, heure française)

Monaco - Paris

Lorient - Toulouse

Bordeaux - Sochaux

Arles-Avignon - Saint-Etienne

Auxerre - Montpellier

Brest - Nice

Caen - Lens

Nancy - Lille (21h)

Dimanche 8 mai 2011

Valenciennes - Rennes (17h)

Lyon - Marseille (21h)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail