Tennis/Roland-Garros

Roland-Garros : Nadal et Federer se retrouvent en finale

Getty/Clive Brunskill
5 mn

Rafael Nadal et Roger Federer vont s’affronter en finale du tournoi de tennis de Roland-Garros. L’Espagnol, n°1 mondial, est venu à bout de l’Ecossais Andy Murray (6-4, 7-5, 6-4) tandis que le Suisse, n°3 mondial, a mis fin à la série de 43 victoires du Serbe Novak Djokovic (7-6 [7/5], 6-3, 3-6, 7-6 [7/5]). Nadal et Federer se retrouveront ce dimanche 5 juin pour la quatrième fois en six ans en finale de l’Open de France à Paris.

Publicité

Après 2006, 2007 et 2008, l’Espagnol Rafael Nadal et le Suisse Roger Federer vont se retrouver en finale du tournoi de tennis de Roland-Garros. Le n°1 et le n°3 mondial s'affronteront ce dimanche 5 juin 2011 sur la terre battue parisienne après avoir livré deux demi-finales haletantes ce 3 juin.

Andy Murray (g.) a été éreinté par Rafael Nadal (d.)
Andy Murray (g.) a été éreinté par Rafael Nadal (d.) REUTERS/Thierry Roge

L’après-midi tennistique s’est en effet étiré jusqu’au début de soirée à la faveur de deux duels entre les quatre meilleurs joueurs mondiaux. Rafael Nadal a ouvert le bal face à l’Ecossais Andy Murray. Malgré une résistance héroïque, jamais le n°4 mondial n’a réussi à déstabiliser un « Rafa » retrouvé. Le Majorquin a fait la différence en trois sets (6-4, 7-5, 6-4), 3 heures 17 minutes de jeu et savourait après coup : « Je pense avoir très bien joué, particulièrement aux moments importants. J'ai toujours mené, il n'a jamais été devant. Il a eu de bonnes chances. J'ai dû sauver des points importants avec mon service. C'était difficile avec le vent. » 

De quoi calmer les commentaires sur sa supposée fébrilité : « Les doutes font partie de la vie et du sport. Mais si vous comparez maintenant avec il y a quelques jours, c'est complètement différent. Il fallait que je résolve cette anxiété et cette crainte. Maintenant, je suis content, libéré. Je n'ai plus cette crainte de dégringoler au classement. »

Djokovic redescend sur terre

L’Espagnol ne sera pas dépassé par Novak Djokovic, deuxième au classement ATP, s'il gagne le tournoi. Le Serbe, qui aurait pu être n°1 pour la toute première fois, s’est en effet incliné 7-6 [7/5], 6-3, 3-6, 7-6 [7/5] face à Federer après une série de 43 victoires consécutives en 2011. Ironie de l’histoire, le tennisman helvète était aussi le dernier joueur à lui avoir fait mordre la poussière, en novembre dernier, lors des 2010 ATP World Tour finals à Londres.

Le Serbe Novak Djokovic.
Le Serbe Novak Djokovic. REUTERS/Thierry Roge

La confrontation entre les deux hommes n’a pourtant rien eu d’une correction, s’étalant sur 3 heures et 39 minutes de jeu. L’empoignade a parfois pris des allures de match mythique. Il n’y avait qu’à voir la moue rageuse du Suisse, auteur d’un match digne de ses plus belles heures, pour mesurer le degré d’intensité de la rencontre : « On a évolué à un très haut niveau pendant très longtemps, a admis Roger Federer. Je suis très content. Je voulais rendre le combat le plus physique possible. Le premier set a été immense. La fin du premier set et le début du deuxième ont été déterminants. Je ne donne pas facilement un match quand j'ai deux sets d'avance. Honnêtement j'étais confiant, je n'ai jamais pensé que ce match pouvait m'échapper. A la fin, ça a été un combat mental aussi ».

La finale 2011 devrait être du même acabit. Le vainqueur de Roland-Garros 2009 le sait mieux que quiconque : il a déjà perdu trois fois contre Rafael Nadal à ce stade de la compétition. Ce dernier pourrait d’ailleurs soulever une sixième coupe à Paris et égaler ainsi le record du Suédois Bjorn Borg, six fois vainqueur à « Roland ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail