Football / Ligue 1

PSG : le premier jour du reste de sa vie

Chantal Jouanno a annoncé une subvention de 10 millions d'euros pour la rénovation du Parc des Princes.
Chantal Jouanno a annoncé une subvention de 10 millions d'euros pour la rénovation du Parc des Princes. Thomas Pitrel
Texte par : Thomas Pitrel
5 mn

Ce jeudi 30 juin 2011 aux alentours de 13h, la vente du Paris Saint-Germain à un fonds d'investissement qatarien a été officialisée. Dans la foulée, Robin Leproux (président du club) et Sébastien Bazin (dirigeant de Colony Capital) ont déjeuné avec la ministre des Sports Chantal Jouanno pour se voir confirmer l'octroi d'une subvention de dix millions d'euros qui servira à rénover le Parc des Princes. Dans les semaines à venir, le PSG va entrer dans une autre dimension.

Publicité

Sébastien Bazin avait le sourire, ce jeudi 30 juin 2011, en entrant dans la salle de presse du ministère des Sports. « Non, ce n’est pas un soulagement. Il y a un petit pincement au cœur et de la nostalgie après cinq années merveilleuses et difficiles. Ma seule fierté aujourd’hui, c’est que je suis convaincu de laisser le club entre de bonnes mains. » Le directeur Europe de Colony Capital vient en effet de finaliser la vente du Paris Saint-Germain par le fonds d’investissements américain à Qatar Sports Investments (QSI). Ce sont 70% des actions du club qui ont été cédées à ce satellite du fonds souverain qatarien dirigé par le prince héritier Tamim bin Hamad al-Thani, pour un prix que les deux parties ont décidé de ne pas dévoiler.

« La saison commence aujourd'hui », pour Robin Leproux

M. al-Thani ne s’est pas déplacé pour la signature de cette vente et s’est laissé représenter par Nasser al-Khelaïfi, patron de la chaine Al Jazira Sports, qui est devenu ce jeudi le nouveau président du conseil de surveillance du PSG. « Ce sera le seul changement dans l’organigramme », assure Robin Leproux, qui confirme qu’il reste bien le président du club et qu’Antoine Kombouaré en reste l’entraineur. Le cas du Brésilien Leonardo, appelé à devenir le nouveau directeur sportif, et donc à rogner sur les prérogatives des deux hommes, n’a été évoqué que succinctement. « Ça, c’est un accord qui n’est pas encore finalisé, se contente d’éluder Robin Leproux. On ne peut pas du tout parler de Leonardo aujourd’hui. »

L’officialisation de la vente devrait néanmoins débloquer rapidement ce dossier ainsi que beaucoup d’autres, si les rumeurs portant l’enveloppe des transferts à 100 millions d’euros pour cet été se confirment. « La saison commence pour nous à partir d’aujourd’hui. QSI, qui vient d’acquérir le club, va valider un certain nombre de recrutements dans les semaines à venir », confirme Robin Leproux. La ministre des Sports Chantal Jouanno, qui avait exprimé sa préférence pour des investisseurs français au moment de l’annonce de la reprise du PSG par des Qatariens, s’est elle employée à rattraper le coup. « L’essentiel pour nous est que l’on reste dans la ligne de la politique exemplaire, familiale, menée par le PSG. Après, si ça contribue à développer le modèle sportif, tant mieux. Je n’ai pas d’états d’âme. »

Dix millions d'euros du ministère pour rénover le Parc des Princes

Chantal Jouanno a préféré s’attarder sur le deuxième évènement de la journée, qui l’a amenée à déjeuner avec MM. Bazin et Leproux : l’officialisation d’une subvention de dix millions d’euros accordée par le ministère pour le projet de rénovation du Parc des Princes. Colony Capital n’étant plus propriétaire du PSG, Sébastien Bazin représentait donc le consortium formé avec Vinci par le fonds d’investissements, favori de l’appel d’offres lancé par la mairie de Paris pour le bail emphytéotique administratif (BEA) du stade. Ce bail inclut en effet d’importants travaux à réaliser avant l’Euro 2016 organisé en France, « pour un montant qui dépassera les 100 millions d’euros » selon Robin Leproux. La ministre des Sports a déclaré que cette subvention de dix millions allait s’ajouter à l’enveloppe de 158 millions d’euros déjà prévue pour les enceintes qui hébergeront le championnat d’Europe.

Suite à cette réunion, le président Robin Leproux a mis le cap vers le centre d’entrainement du Paris Saint-Germain pour assister à la reprise du groupe professionnel. Au Camp des Loges, une cinquantaine de supporters en colère l’attendaient pour réclamer le retour des abonnements au Parc des Princes. Sur la pelouse, une seule nouvelle tête, celle de l’ancien gardien rennais Nicolas Douchez. Kevin Gameiro, l’autre recrue en provenance de Lorient, a eu droit à un supplément de vacances en raison des trois matchs disputés avec l’équipe de France début juillet. Tout n’a donc pas encore changé au Paris Saint-Germain. Si la nouvelle saison débutait bien aujourd’hui, les signes de l’entrée dans une nouvelle ère ne seront perceptibles que dans les prochaines semaines.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail