Accéder au contenu principal
Cyclisme/Tour de France 2011

Tour de France 2011: Pierre Rolland s'offre l'Alpe d'Huez

Le Français Pierre Rolland gagne en haut de L'Alpe d'Huez, le 22 juillet 2011.
Le Français Pierre Rolland gagne en haut de L'Alpe d'Huez, le 22 juillet 2011. REUTERS/Denis Balibouse
6 mn

Pour cette dernière étape alpestre, la 19e, entre Modane et l’Alpe d’Huez, Pierre Rolland (Europcar) s’est imposé au terme des 21 lacets de la dernière montée, ce vendredi 22 juillet 2011. Il s'agit de la première victoire d'étape française dans cette édition du Tour. Thomas Voeckler perd son maillot jaune, qu'il aura gardé pendant dix étapes. Le Luxembourgeois Andy Schleck (Leopard Trek) prend la tête du classement général.

Publicité

Quelle course. Alberto Contador (Saxo Bank), qui a visiblement perdu ce Tour de France, n’a pas voulu sortir par la petite porte. Le Madrilène s'est classé 3e au terme d'une étape dantesque conclue en haut de l'Alpe d'Huez, après avoir animé ces 109,5 km de course.  Hier, Alberto Contador s’avouait vaincu. Aujourd’hui, il n’avait visiblement pas l’intention de rendre les armes aussi facilement. Le Français Pierre Rolland a gagné l'étape en attaquant l'Espagnol dans les deux derniers kilomètres. La première victoire française sur ce Tour. Il succède à Bernard Hinault, dernier vainqueur français dans l'Alpe d'Huez en 1986.

Alberto Contador intenable

Je ne courais pas pour faire 2e ou 3e.

Pierre Rolland, premier vainqueur d'étape français sur le Tour 2011

Dès le kilomètre zéro, un groupe d’une dizaine de coureurs prend la fuite. Tous les acteurs de cette première échappée sont avalés par un duo Contador-Shleck. A l'attaque dans le premier col du jour, le Télégraphe, après seulement 10 kilomètres de course, Aberto Contador dynamite le début de course. Seuls le maillot jaune Thomas Voeckler (Europcar), Cadel Evans (BMC) et Andy Schleck (Leopard Treck) arrivent à suivre. L’aîné des Schleck, Fränk, pourtant deuxième au classement général, n’est pas à la hauteur dans ce début d'étape, il sauvera les meubles par la suite.

Trois hommes de la première échappée résistent et basculent en haut du Télégraphe : le Français Christophe Riblon (AG2R La mondiale), le Portugais Alberto Rui Costa (Movistar) et l’Espagnol Gorka Izaguirre (Euskaltel). En haut du Galibier, Andy Schleck s’offre le passage en tête. Dans la descente, le champion olympique Samuel Sanchez (Euskaltel) fait son retour à 47 km du but.

Thomas Voeckler en difficulté

A 87 km de l’arrivée, Alberto Contador se retrouve seul avec Andy Schleck. Cadel Evans, victime d’un ennui mécanique après avoir été lâché sur une accélération de Contador, n’est plus dans l’allure, Thomas Voeckler ne peut plus suivre non plus. Il reviendra par la suite grâce notamment au dévouement de ses coéquipiers et à l'entente entre les principales équipes de leaders. A l'approche de l'Alpe d'Huez, tout est à refaire.

Très tôt, lors de cette étape, le gruppetto se forme. Ils sont une soixantaine à passer la ligne avec Mark Cavendish (HTC), un des premiers coureurs à subir les coups de boutoir d’Alberto Contador. Le porteur du maillot vert, qui était arrivé hors délais avec 88 autres compagnons dans l’étape de la veille, sera une nouvelle fois repêché.

Cadel Evans revient dans la course

C'est un peloton groupé qui s'élance à l'assaut des 21 virages de l'Alpe d'Huez. Alberto Contador attaque alors dans une montée solitaire. Thomas Voeckler se retrouve une nouvelle fois en difficulté. A 2,5 kilomètres du sommet, Pierre Rolland et Samuel Sanchez rejoignent Contador dans cette ascension de 13,8 kilomètres (à 7,8% de pente moyenne). Le Français attaque à deux kilomètres du but. Les deux Espagnols ne peuvent pas répliquer. Il précéde d'une quinzaine de secondes Sanchez, champion olympique à Pékin, et d'une vingtaine de secondes Contador qui paye ses efforts de la journée. Thomas Voeckler, lui, termine à 3'22" du vainqueur.

Andy Schleck arrive dans un groupe comprenant notamment l'Australien Cadel Evans, à moins d'une minute de Pierre Rolland. La victoire pour le Tour de France se jouera donc entre Cadel Evans et Andy Schleck qui ne se lâchent pas d'une semelle. Demain à Grenoble, le contre-la-montre individuel de 42,5 km devrait déterminer le vainqueur final. Pour le moment, Schleck dispose de 57" d'avance sur son rival. A deux jours de l'arrivée finale, rien n'est écrit.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.