Football / Ligue 1

Ligue 1 : Marseille se noie à Montpellier

Les hommes de René Girard exultent après leur victoire contre l'OM, le 19 novembre 2011.
Les hommes de René Girard exultent après leur victoire contre l'OM, le 19 novembre 2011. REUTERS/Pascal Parrot
5 mn

Montpellier, deuxième de la Ligue1 a conforté sa place en battant l’OM (1-0) au stade de la Mosson ce samedi 19 novembre. Sous une pluie battante, Marseille, qui restait sur 7 matches consécutifs sans défaite en Ligue 1 a pris l’eau au sens propre comme au figuré. Montpellier confirme son statut de dauphin du PSG.

Publicité

Ce face à face entre Montpellier, deuxième du classement et Marseille, huitième, devait permettre à chacune des deux équipes d’avancer dans ce championnat de France. Pour les Montpelliérains, meilleure attaque de la Ligue 1, l’enjeu était de rester au contact des Parisiens toujours leader. A domicile, dans le stade de la Mosson, les frères ennemis des marseillais rêvaient de continuer à jouer sur un rythme effréné. Hormis la défaite contre Paris à domicile (0-3) le 24 septembre dernier et à Lyon le 27 août (2-1), les hommes de René Girard sont restés intraitables.

De son côté, l’OM, qui compte actuellement 7 matches sans défaite en Ligue 1 voulait absolument rester sur sa lancée. La semaine qui arrive avec la rencontre contre l’Olympiakos, mercredi, en Ligue des champions et le clasico contre le PSG dimanche prochain en championnat s’annonce difficile.

La première occasion est pour Montpellier

La rencontre commence par une surprise de taille côté olympien. Mathieu Valbuena est sur le banc, remplacé poste pour poste par Morgan Amalfitano. Lucho Gonzalez est lui aussi remplaçant. Le match commence sur les chapeaux de roues et la première occasion est pour Montpellier. Une reprise de volée de Souleymane Camara met la défense marseillaise en danger. L’arrière de l'OM, Jérémy Morel, se couche sur la trajectoire du ballon et dévie en corner. Sur son banc de touche, Didier Deschamps exhorte ses joueurs à passer à l’attaque.

A la 19e minute, le Marseillais Loïc Rémy tente une occasion en effaçant Geoffrey Jourdren sorti à sa rencontre. Au moment de tirer dans le but vide, l'attaquant de l'OM rate complètement sa frappe et loupe le cadre. A la 41e minute, Jérémy Morel va provoquer un coup franc devant Bocaly et Belhanda. Une autre belle opportunité pour les Olympiens. A la mi-temps, le score est toujours nul.

Montpellier est toujours à l’attaque

Comme en première période, Montpellier est toujours à l’attaque, tandis que les Marseillais se montrent timides. A la 61e minute, c'est un coup de tonnerre : Diawara marque contre son camp. En débordant sur la droite, Souleymane Camara parvient à centrer en retrait un ballon qui termine sur la tête de Diawara qui marque dans le petit filet. A la 69e minute, Amalfitano est remplacé par Valbuena mais rien n’y fait. A moins de dix minutes de la fin, l'OM tente le tout pour le tout mais la défense de Montpellier est solide. De véritables trombes d'eau s'abattent sur la Mosson comme sur la tête des hommes de Didier Deschamps.

Montpellier a encore une fois prouvé que son bon début de saison ne devait rien
au hasard et semble bien parti pour jouer les premiers rôles jusqu'au bout. Ce soir, les Marseillais ont sûrement raté l’occasion de revenir dans la course au trio de tête durant les prochaines journées. Seul Montpellier est capable de soutenir le même rythme que les Parisiens. Demain, le match du PSG qui reçoit Nancy aux Parc des Princes sera très attendu. Antoine Kombouaré n'aura pas le droit au moindre faux pas, la victoire est impérative. 


Dans les autres rencontres du jour, Nice a vécu une soirée noire face à Saint-Etienne pour le premier match de son nouvel entraîneur, René Marsiglia. Avec trois cartons rouges, deux buts encaissés, une défaite à domicile et une position de relégable, les Niçois n’arrivent pas à sortir la tête de l’eau. « C'est difficile de commencer une nouvelle aventure comme ça. On perd trois joueurs majeurs et, pour la suite des évènements, c'est pas évident », a déclaré René Marsiglia. Pour Saint-Etienne, la progression est en revanche meilleure. Les « Verts » entrent dans le Top 10 (8e) à la faveur de cette victoire.

Caen (9e) a de son côté failli effectuer une belle opération chez la lanterne rouge, mais Ajaccio a réussi à égaliser dans le temps additionnel (2-2). Enfin, Evian/Thonon (12e) s'est donné un peu d'air en dominant Lorient (2-1).

Résultats et classement

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail