Accéder au contenu principal
Cyclisme / Dopage

Cyclisme : Alberto Contador veut encore gagner

Alberto Contador lors de sa conférence de presse, le 7 février 2012.
Alberto Contador lors de sa conférence de presse, le 7 février 2012. REUTERS/Juan Medina
4 mn

Un peu plus de vingt-quatre heures après l'annonce de sa suspension par le Tribunal arbitral du sport pour un contrôle positif au clenbutérol lors du Tour de France 2010, Alberto Contador est sorti de son silence ce mardi 7 février pour affirmer qu'il poursuivrait sa carrière. Sa sanction s'arrêtant le 5 août prochain, « El Pistolero » veut continuer à gagner des courses. 

Publicité

Un peu plus de 24 heures après avoir appris sa suspension pour deux ans de la part du Tribunal arbitral du sport, Alberto Contador s'est exprimé devant la presse ce mardi 7 février à Pinto (Espagne), son lieu de résidence.

«Il faut que j'organise mon avenir»

Agé de 29 ans, Alberto Contador n’a pas l’intention de quitter le peloton. Son retour, il le prévoit après le 5 août, date à laquelle sa suspension prendra fin. « Je ne sais pas encore ce que sera mon programme après ma suspension. Il vient de s'écouler seulement un jour et demi depuis l'annonce de la suspension. Il faut que j'organise mon avenir, mais cela ne dépend pas seulement de moi. Ce qui est sûr, c'est que je veux continuer à gagner les plus grandes courses », a déclaré le Madrilène.

Tendu, en costume sombre et chemise blanche, « El pistolero » a avoué avoir vécu un « authentique calvaire » depuis son contrôle antidopage en juillet 2010. « Cela fait déjà un an et demi que tout cela a commencé, un an et demi où pas un seul matin je me suis levé sans me demander comment je me suis retrouvé dans cette situation », a lancé le grimpeur espagnole devant la presse.

Contador, vainqueur déchu du Tour de France 2010 et du Giro 2011, s’est aussi dit en désaccord avec la décision du TAS. « Je n'arrive pas à comprendre cette sanction qu'on m'a imposée. Durant tous ces mois, j'ai fait tout mon possible pour démontrer mon innocence. Je suis même passé au détecteur de mensonge, assis pendant 5 heures à répondre aux questions comme un délinquant. Lors de la dernière audience au TAS (du 21 au 24 novembre 2011, ndlr), j'ai dit au jury : ''s'il y a quelques chose de plus que je peux faire pour prouver mon innocence, dîtes-le moi et je le ferai.'' Je ne sais plus quoi faire ».

Le soutien de son équipe Saxo Bank

Alberto Contador et Bjarne Riis, le manager de l'équipe Saxo Bank, le 7 février 2012.
Alberto Contador et Bjarne Riis, le manager de l'équipe Saxo Bank, le 7 février 2012. Denis Doyle/Getty Images

De son côté, Bjarne Riis, le manageur général de l'équipe Saxo Bank dont faisait partie Contador, a affirmé qu'il continuerait à soutenir son coureur. « Nous avons choisi de soutenir Alberto à cent pour cent, jusqu'à ce que les choses changent du tout au tout. La version du TAS est qu'il n'y a eu absolument aucune triche consciente. Il s'agit d'une prise accidentelle d'un supplément. Nous accordons donc notre pleine confiance à Contador ».

Même si Alberto Contador se lançait dans un recours devant la justice civile, il ne pourra pas participer au Tour de France et aux Jeux Olympiques. Le dernier grand rendez-vous de la saison auquel il pourrait prendre part serait le Tour d’Espagne. Une Vuelta où le parcours est taillé à la mesure du vainqueur de l'édition 2008. Unanimement soutenu par l'opinion publique et les médias espagnols après l'annonce de la sanction, Alberto Contador y serait largement le bienvenu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.