Football / Ligue Europa

Ligue Europa : l'Atletico Madrid remporte son deuxième titre en dominant l'Athletic Bilbao

Diego Simeone communie dans la joie avec ses joueurs après la victoire de l'Atletico Madrid en finale de la Ligue Europa 2012.
Diego Simeone communie dans la joie avec ses joueurs après la victoire de l'Atletico Madrid en finale de la Ligue Europa 2012. REUTERS/Tony Gentile

La finale espagnole de la Ligue Europa a été remportée 3-0 par l'Atletico Madrid face à l'Athletic Bilbao ce mercredi 9 mai. Le club madrilène obtient le deuxième trophée de l’histoire de cette compétition après la finale remportée en 2010 face à Fulham. L’artisan de la large victoire madrilène sur l'Athletic Bilbao est sans conteste son attaquant vedette, Radamel Falcao Garcia. L’international colombien a éclaboussé la finale de son talent et de son doublé.

Publicité

Le favori de la finale 100% espagnole de la Ligue Europa disputée ce mercredi 9 mai à Bucarest, n’a pas déjoué les pronostics. Mais peu nombreux étaient ceux qui croyaient à ce qu’on peut appeler une véritable correction infligée par l'Atletico Madrid à l'Athletic Bilbao. Le score final est sans appel : 3-0. Et il convient de dire qu’il y a eu la manière, autant que le résultat.

Une victoire qui s’appelle Falcao

Le succès des joueurs madrilènes s’est dessiné dès la première période. Il n’a pas fallu dix minutes au canonnier colombien de l'Atletico Madrid pour faire parler la poudre. Falcao ouvre le score à la 7ème minute sur un exploit personnel hors pair. Il hérite d’un ballon à terre sur le côté droit de la surface. Dans l’impossibilité de pénétrer face à un épais rideau défensif, il décide de décocher du pied gauche une superbe frappe enroulée. Sa trajectoire ira se loger en pleine lucarne du portier basque. Les milliers de fans madrilènes laissent exploser leur joie.

Falcao, auteur d'un doublé et artisan de la victoire de l'Atletico Madrid en finale de la Ligue Europa.
Falcao, auteur d'un doublé et artisan de la victoire de l'Atletico Madrid en finale de la Ligue Europa. REUTERS/Ina Fassbender

Curieusement, l'Athletic Bilbao réagit très timidement, alors qu’il avait réussi à battre à domicile son adversaire du jour, 3-0, lors du match aller en championnat espagnol. Mais l'Atletico Madrid est littéralement transcendé. Quelques actions et occasions plus tard, arrive le deuxième but. Le doublé pour Falcao à la 34ème minute de nouveau sur un exploit personnel. L’international colombien se fait de nouveau remettre le ballon dans la surface. Cette fois, situé sur le point du pénalty, il décide de « travailler » le défenseur adverse Aurtenetxe qu’il élimine d’une roulette pour aller marquer du pied gauche. Le camp madrilène est en liesse. Le Colombien est avec ce doublé le meilleur buteur de la Ligue Europa (12 réalisations).

Le grand travail de Diego

Si le Colombien s’est distingué sur des coups d’éclat, c’est le brésilien Diego qui a tenu la maison madrilène en absence du milieu de terrain portugais Tiago suspendu. Pendant 90 minutes, l'ancien meneur de jeu du Werder Brême a été presque de toutes les actions de l'Atletico Madrid. C’est Diego qui a tiré tous les coups francs des siens qui ont mis quelques fois en situations délicates Iraizoz. La deuxième période fut pourtant moins féconde en occasions pour l'Atletico Madrid qui a plutôt laissé l'initiative offensive aux Basques. Ceux-ci ont eu beau faire leurs trois changements dès le premier quart d’heure de la mi-temps, leur star Llorente est resté trop isolé devant les buts madrilènes.

Le Brésilien Diégo, auteur du 3ème but pour l'Atletico Madrid lors de la finale de la Ligue Europa contre l'Athletic Bilbao.
Le Brésilien Diégo, auteur du 3ème but pour l'Atletico Madrid lors de la finale de la Ligue Europa contre l'Athletic Bilbao. REUTERS/Sergio Perez

En réalité, c’est Diego qui donnera l’estocade à la 83ème minute. Un but à la saveur brésilienne, à la suite d’une incursion de Diego avec le ballon dans la surface en défiant tous les défenseurs pour aller tromper le gardien d’une frappe croisée du pied gauche. La messe est dite. L’Atletico Madrid peut crier victoire et hisser sa coupe pleinement méritée. «Ce que je regrette, c'est que la différence qu'on a vue sur le terrain n'est pas celle qui existe», déclarera dépité à l’issue du match Marcelo Bielsa, l'entraîneur de l'Athletic Bilbao. Mais les Basques n’ont pas à rougir au regard de l’immense parcours qu’ils ont réalisé lors de cette Ligue Europa qui les a vu éliminer entre autres un grand Manchester United.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail