JO 2012

JO 2012 : le Kényan David Rudisha, étoile filante du 800 mètres

David Rudisha (g) en compagnie de Timothy Kitum (médaille de bronze), s'offre le titre et un record du monde sur 800 mètres
David Rudisha (g) en compagnie de Timothy Kitum (médaille de bronze), s'offre le titre et un record du monde sur 800 mètres REUTERS/Dylan Martinez

La soirée a très bien commencé pour le continent africain. Le Kényan David Rudisha est devenu champion olympique du 800 mètres en battant même le record du monde. A 23 ans, il poursuit son extraordinaire bilan depuis les Mondiaux 2009 (une seule défaite) et permet au Kenya de ravir une quatrième médaille d'or sur la distance. Les résultas de la soirée.

Publicité

ATHLETISME

Le Kényan David Rudisha est devenu champion olympique du 800 mètres en améliorant son propre record du monde en 1’40" 91. A 23 ans, il succède au palmarès de son compatriote Wilfred Bungei et devance le Botswanais Nijel Amos (2e en 1’41" 73) et le Kényan Timothy Kitum (3e en 1’42" 53). Son précédent record du monde était de 1’41" 01, un chrono établi en 2010. On peut dire que c’est le plus grand 800 mètres de tous les temps auquel deux autres Africains ont participé. L’Ethiopien Mohamed Aman et le Soudanais Abubaker Kaki étaient aussi de la fête. Aman (6e) a amélioré le record national alors que Kaki (7e) a réalisé sa meilleure performance de la saison.

David Rudisha poursuit son extraordinaire bilan depuis les Mondiaux 2009 (une seule
défaite sur 800 mètres) en dominant la course de la tête et des épaules, sans laisser l'ombre d'une chance à ses rivaux. « Je savais que j'étais dans une grande forme», a déclaré le champion dont le père est un ancien athlète de haut niveau médaillé d'argent du relais 4 x 400 mètres lors des Jeux olympiques de 1968 (Mexico). Le dernier à avoir battu le record du monde du 800 mètres aux Jeux olympiques était le Cubain Alberto Juantorena (1'43"50 à Montréal en 1976). Rudisha, qui n'avait pas participé aux JO 2008 à cause d'une blessure, apporte sa quatrième médaille d'or olympique au Kenya sur 800 mètres.

La Kényane Pamela Jelimo, la Sud-Africaine Caster Semenya, la Burundaise Francine Niyonsaba,championne d'Afrique en titre,et la Russe Mariya Savinova se sont qualifiées sans encombres pour la finale du 800 mètres dames prévue samedi 11 août. Les trois athlètes ont chacune dominé leur demi-finale respective, le meilleur temps revenant à Semenya, championne du monde 2009, créditée de 1'57" 67, devant Savinova (1’58" 57), qui avait ravi son titre en 2011, et Jelimo, la tenante du titre, qui a couru en 1’59 42. Vice-championne olympique, la Kényane Janeth Busienei a terminé troisième de sa demi-finale en 1'58"26, se qualifiant au temps. La Marocaine Akkoui Malika et la Kényane Koech Cherono ne sont pas passées. 

Le Sud-Africain Anaso Jobodwana a pris la dernière place (8e) du 200 mètres remporté haut la main par le Jamaïcain Usain Bolt.

En décathlon, le Sud-Africain Willem Coertze se classe finalement 9e avec 8173 points. L’épreuve est remportée par l’Américain Ashton Eaton qui est devenu champion olympique avec 8869 points. Il succède au palmarès à son compatriote Bryan Clay, et devance un autre Américain, Trey Hardee (2e avec 8671 pts).

Le Nigérian Tosin Oke termine 7e (sur 12)  de l'épreuve du triple saut avec un score de 16,95 mètres. L'épreuve est dominée par l'Américain Christian Taylor qui remporte donc l'or olympique (17,81 mètres).

Dans la finale du lancer de javelot, la Sud-Africaine Viljoen Sunette termine au pied du podium avec un jet à 64,53 mètres. L’épreuve est remportée par la Tchèque Barbora Spotakova (69,55 mètres).

Notre dossier spécial Londres 2012

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail