Sport / Découverte

Le trail ou l’art de courir hors des sentiers battus

Kilian Jornet lors de la « Diagonale des Fous », sur l'île de la Réunion, le 19 octobre 2012.
Kilian Jornet lors de la « Diagonale des Fous », sur l'île de la Réunion, le 19 octobre 2012. AFP PHOTO RICHARD BOUHET

L’Espagnol Kilian Jornet a reçu le titre honorifique de « champion des champions de l’extrême 2012 » de la part du quotidien sportif français L'Equipe. Grâce à lui, la discipline sort peu à peu de sa confidentialité. Pourtant, le trail, ou l'ultra-trail, commence à faire de plus en plus d’adeptes. Découverte d’un sport qui se pratique tout au long de l’année.

Publicité

« J’aime découvrir ce qu’il y a derrière un col, ce qu’il y a dans mon corps, dans ma tête… J’aime cette liberté de m’exprimer ». A 25 ans, l’Espagnol Kilian Jornet est le digne représentant d’une discipline qui commence à faire de plus en plus d’adeptes : l’ultra-trail.

En 2012, Kilian Jornet s’est notamment offert pour la seconde fois la très éprouvante « Diagonale des fous », courue sur l’île de la Réunion en octobre dernier. Il n'a fait qu'une bouchée des 2800 « fous » qui ont tenté de le suivre sur les 170 km et les 10.845 mètres de dénivelé positif. L'équivalent de l'Everest et du mont Ventoux, posés sur l'un l'autre, qu’il a bouclé en un peu plus de 26 heures. Kilian Jornet est sans aucun doute le meilleur avaleur de grands espaces au monde.

Un sport particulièrement convivial

L’ultra-trail est une course à pied en nature d'une longueur supérieure à celle du marathon, soit 42,195 km. Elle se pratique aussi bien en sous-bois, en montagne, dans le désert ou dans tout environnement naturel. Toutes ces surfaces sont recherchées par le coureur qui y trouve relief, variété des surfaces, hétérogénéité du paysage. En ce qui concerne le trail, sa distance se situe entre 50 et 70 kilomètres, voire en-dessous. Depuis 2006, la Fédération française d’athlétisme (FFA) reconnaît la pratique du trail au même titre que le cross ou la course de montagne.

Après avoir été organisée et structurée, cette nouvelle discipline, a adopté en 2007 le principe d’un circuit national. Un « Trail-Tour-National » existe désormais et a rejoint le calendrier officiel de la FFA (dix épreuves par an). En 2013, les premiers championnats de France seront organisés. La discipline est classée en quatre catégories. Le trail découverte, le trail court, le trail et l’ultra-trail. Depuis quelques années, le trail séduit de plus en plus de coureurs, licenciés ou non, lassés des courses sur route. Aujourd'hui, ils sont des centaines de milliers à courir à travers de somptueux paysages.

« C’est un sport individuel mais il est très convivial et permet de découvrir une région », explique Michel Hurtas, président du Comité national pour les courses hors stade au sein de la FFA. « Les athlètes s’aident beaucoup et à la fin de la course, il y a une atmosphère de fête ». Il ajoute : « Ce sont surtout des gens qui faisaient de la course sur route que l’on retrouve désormais dans le trail. »

De fait, son succès est éloquent. Environ 2500 personnes ont participé à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc en août dernier. Pour espérer concourir, il fallait prier pour être tiré au sort ! Si toutes les inscriptions étaient acceptées, le coureur, souvent âgé entre 30 et 35 ans, n’était pas certain de pouvoir s'aligner tant l'évènement était victime de son succès. Aussi, de plus en plus de femmes se retrouvent dans ces rassemblements, elles sont désormais plus de 30%. « Cela va devenir la discipline phare du hors stade », se réjouit Michel Hurtas.

Un marché porteur pour les équipementiers

Devant ce succès populaire, les équipementiers du sport nature ont investi le marché et développé de larges gammes de produits, des chaussures aux sacs à dos. Ils ont aussi structuré leur développement avec des vedettes, regroupées, comme en ski, en équipes de marques (team). L’équipementier Asics, qui fabrique une chaussure de trail depuis la fin des années 90, a développé de nouveaux produits à partir de 2006 et possède un team. A 35 ans, Emmanuel Gault, qui s’est fait un nom dans le monde du trail l’année dernière en décrochant la première place de l’éco-trail de Paris en fait partie (la course se termine en haut de la Tour Eiffel).

Chaque année, la progression des ventes varie entre 10% et 15%. « C’est un petit segment, mais cela correspond à la philosophie de la discipline », déclare Olivier Mignon, directeur du marketing  pour Asics France. Effectivement, le marché du trail n’atteindra pas le chiffre d’affaire du running. Pour exemple, un semi-marathon comme Paris-Versailles peut faire déplacer environ 25 000 personnes. Un rassemblement qui ferait fuir l’adepte du trail qui préfère éviter cette promiscuité.

« Tu te sens tout petit quand tu y es. Tu ressens la liberté. La montagne te permet de savoir ce que tu veux, ce que tu cherches dans la vie. La douleur n'existe pas, la montagne c'est que du bonheur », confie Kilian Jornet dans son livre Courir ou mourir.


Palmarès de Kilian Jornet

Trail :

Vainqueur de l'Ultra Trail du Mont-Blanc en 2009, 2010 et 2011
Vainqueur du Grand Raid de la Réunion en 2010 et 2012
Vainqueur du WS 100 (Etats-Unis) 2011
Vainqueur du TNF Australia 2011
Vainqueur Cavalls del Vent (Espagne) 2012
Recordman du GR 20 (Corse) en 32 heures et 54 minutes
Recordman du Tahoe Rim Trail (États-Unis) en 38 heures et 32 minutes

Sommets :

Record de l'ascension et descente du Kilimanjaro en 7 heures et 14 minutes (Tanzanie)
Record de la traversée Courmayeur - Chamonix par Inomminatta en 8 heures et 42 minutes

Le calendrier des courses dans le monde

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail