Sports/Basket

Tony Parker: «On entre dans le vif du sujet»

Tony Parker, lors du match des San Antonio Spurs contre les Oklahoma City Thunder, le 4 avril dernier.
Tony Parker, lors du match des San Antonio Spurs contre les Oklahoma City Thunder, le 4 avril dernier. REUTERS/Bill Waugh
Texte par : RFI Suivre
3 mn

A quelques jours du lancement des play-offs 2013 du championnat NBA, Tony Parker s’est exprimé en conférence de presse sur le choc de ce premier tour, qui verra son équipe des San Antonio Spurs affronter les légendaires Lakers de Los Angeles.

Publicité

RFI : Comment jugez-vous la saison régulière des Spurs ? Dans quel état d’esprit êtes-vous avant le début des play-offs ?

Tony Parker : Je pense que l’on a fait une bonne saison, après c’est toujours décevant de perdre la première place. On l’avait eue en 2011 et en 2012. Dans cette conférence, premier ou deuxième, ça ne représente pas grand-chose. Oklahoma l’a prouvé en venant gagner chez nous, l’an dernier.

Cette année, on finit deuxième, et on joue les Lakers au premier tour. On a eu un mois d’avril assez difficile, avec pas mal de blessures dans l’effectif. Mais les play-offs, c’est un autre championnat qui commence. Je suis confiant et je le sens bien cette année.

Vous jouez donc les Lakers, êtes-vous satisfait de ce tirage ?

Quoiqu’il arrive, quand tu es dans cette conférence, tu joues une grosse équipe : Lakers, Golden State Warriors, Houston. C’est une conférence très relevée.

Kobe Bryant est absent, mais c=ça ne s’est pas vu hier soir (mercredi 17 avril, ndlr), avec cette belle victoire des Lakers face à Houston. Ils restent très dangereux. C’est une équipe très talentueuse, avec un Pau Gasol qui revient en forme. Dwight Howard aussi. On entre vraiment dans le vif du sujet. On veut avoir une autre opportunité d’aller en finale. A nous de pratiquer notre meilleur basket, au meilleur moment.

Dans quel état de forme êtes-vous, personnellement ?

J’ai eu pas mal de petites blessures, qui font que je ne suis pas tout fait à 100%. J’ai été ralenti, notamment à cause d’un pépin à la cheville. Mais il me reste trois jours avant le début des play-offs pour me rétablir. Contrairement à la saison régulière, il n’y a plus de « back to back » [matchs consécutifs à vingt-quatre heures d’intervalle, ndlr]. Les plages de repos entre les matchs de play-offs permettent de souffler. Donc je pense que va aller.

Je vais faire tout mon possible pour être prêt dimanche. Cette année, non seulement je veux être champion, mais aussi être sélectionné pour le All Star Game 2013.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail