Football / Angleterre

Football : la nouvelle affaire Luis Suarez

L'Uruguayen Luis Suarez.
L'Uruguayen Luis Suarez. REUTERS/Phil Noble
Texte par : Alejandro Valente
3 mn

Le football anglais est secoué par un nouveau scandale autour de son meilleur buteur, l'attaquant uruguayen Luis Suarez. Joueur controversé à cause de son comportement, l'avant-centre de Liverpool s'est illustré dimanche 21 avril en mordant le bras du défenseur de Chelsea Branislav Ivanovic. L'affaire de trop?

Publicité

En mordant le bras d'Ivanovic pendant le match Liverpool-Chelsea, Luis Suarez a remis à jour le surnom qu'il avait acquis pour un geste similaire quand il jouait aux Pays-Bas: « le cannibale de l'Ajax (d'Amsterdam) ». A l'époque, en 2010, l'attaquant uruguayen avait écopé de sept matches de suspension pour avoir mordu un adversaire à l'épaule.

Cette nouvelle affaire s'inscrit dans une longue liste de mauvais comportements. Le mois dernier, dans un match contre le Chili, l'attaquant vedette de la « Céleste » a frappé un adversaire, Gonzalo Jara, au visage à l'insu de l'arbitre argentin Nestor Pitana. Révélé par les caméras de la télévision, ce mauvais geste lui vaut l'ouverture d'un dossier auprès de la commission de discipline de la Fifa et pourrait lui valoir plusieurs journées de suspension.

Accusé de propos racistes par Patrice Evra

En Angleterre, Luis Suarez a surtout été accusé de propos racistes par le Français Patrice Evra pendant un match contre Manchester United le 15 octobre 2011, ce qui lui a valu huit matches de suspension et une forte amende. Sans parler de ses nombreux gestes antisportifs ou provocateurs qui font de lui un de ces « bad boys » que la presse anglaise aime détester. A son passif également, sa main sur la ligne lors d'un quart de finale de la Coupe du monde 2010. Un geste qui priva le Ghana d'une place en demi-finales et que le joueur célébra comme un exploit.

Une conduite d'autant plus désolante que le joueur, à 26 ans, fait partie des meilleurs attaquants de la planète. Candidat au titre de joueur de l'année en Angleterre aux côtés de cinq autres finalistes, il est en tête du classement des buteurs avec 23 réalisations malgré les piètres performances de son club, Liverpool. Et son mauvais geste ce 21 avril 2013 éclipsa sa bonne performance et son but égalisateur face à Chelsea dans les arrêts de jeu (2-2).

Mis à l’amende par Liverpool

Certes, le joueur a rapidement présenté des excuses à Ivanovic sur twitter. Mais ni ce repentir ni sa mise à l'amende par les Reds ne suffiront sans doute à calmer l'indignation générale. Même si Liverpool n'envisage pas de se séparer de son meilleur élément dont le contrat (7 millions d'euros nets par an) vient d'être prolongé jusqu'en 2016. Mais l'image de Luis Suarez risque d'être durablement ternie et l'hypothèse d'un départ sous d'autres cieux pourrait ressurgir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail