Basket

NBA : LeBron James toujours plus fort

L'ailier du Heat, LeBron James.
L'ailier du Heat, LeBron James. REUTERS/Aaron Josefczyk

Pour la deuxième année consécutive, LeBron James, l’ailier des Heat de Miami a été élu, lundi 6 mai, meilleur joueur du plus prestigieux championnat de basket au monde. Mais « LBJ » ne veut pas s’arrêter aux récompenses individuelles, il veut être à nouveau champion avec Miami.

Publicité

LeBron James est-il en route pour marquer la NBA de son empreinte ? Avec ce nouveau titre de MVP (Most Valuable Player), le quatrième en cinq ans, il entre en compagnie de Bill Russel et Wilt Chamberlain dans le cercle très fermé des joueurs ayant obtenu cette récompense au moins quatre fois. Et ce, à seulement 28 ans.

Etant le plus jeune joueur de l’histoire de la NBA à réaliser pareille performance, il peut même espérer s’attaquer aux records de Michael Jordan cinq fois vainqueur et surtout Kareem Abdul Jabbar, recordman avec six titres. « Je ne connais pas mes limites. Je ne cesse de progresser », affirme le joueur le plus plébiscité du jury composé de journalistes nord-américains (120 votes sur 121). Il devance sur le podium Kevin Durant d’Oklahoma City et Carmelo Anthony des Knicks de New York.

Carmelo Anthony : « Il joue comme un MVP »

Il suffit de jeter un coup d’oeil aux statistiques personnelles de LeBron James pour comprendre l’impact du joueur sur son sport. De 2006 à 2013, il marqué au moins 2 000 points, pris 500 rebonds et donné 500 passes décisives pendant sept saisons consécutives ! Un record.

Cette saison, il termine meilleur marqueur, meilleur passeur et meilleur rebondeur de son équipe. « Ce qu’il fait actuellement est incroyable. Il marque 30 ou 40 points en tirant 10, 11 ou 12 fois. Il joue comme un MVP », avouait Carmelo Anthony, l’un de ses plus sérieux concurrents cette saison pour le titre.

Mais l’objectif ne s’arrête pas là pour LeBron James qui jure ne pas « truster les récompenses individuelles ». Facile vainqueur des Milwaukee Bucks en premier tour de play-offs (4-0), les Heat de Miami affronte le 7 mai un gros morceau pour ce second tour, les Bulls de Chicago. Le Heat, qui présente le meilleur bilan de l’année 2013, avec 66 victoires et seulement 16 défaites, fera figure de favori. « Mon but ultime est de gagner plusieurs titres NBA. C’est pour ça que j’ai signé ici en 2010 et ça reste ma priorité. »

Contre les Bulls de Joachim Noah, le chemin de la moisson reprendra de plus belle pour « LBJ », avec la possibilité de se retrouver en finale de conférence pour la troisième fois d’affilée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail