Accéder au contenu principal
Tennis

Roland-Garros : la Française Kristina Mladenovic reviendra

RFI/Pierre René-Worms
4 mn

Le parcours de Kristina Mladenovic à Roland-Garros a pris fin ce jeudi 30 mai 2013 au deuxième tour. La Française a été battue par l’Australienne Samantha Stosur (6-4, 6-3), au terme d'une rencontre interrompue pendant environ une heure et demie par la pluie. Mais le grand espoir du tennis français reviendra certainement plus forte et plus expérimentée.

Publicité

De notre envoyé spécial à Roland-Garros,

Elle a la jeunesse pour elle et elle reviendra. A 20 ans, Kristina Mladenovic défiait l’Australienne Samantha Stosur, tête de série n°9 et demi-finaliste l'an passé. Mais malgré cette défaite (6-4, 6-3), la Française a déjà conquis son public et s’est fait un nom dans le monde du tennis. Ex-numéro 1 mondiale junior et vainqueur à Roland-Garros en 2009 dans cette catégorie, Kristina Mladenovic possède quelques solides arguments.

 
« La pression, j'y ai toujours répondu de manière positive »

« Kristina a un excellent service, un coup droit puissant et une position sur le terrain qui l’amène à prendre souvent l’échange à son compte », dit Alexandra Fusaille, la responsable du haut niveau féminin à la Fédération française de tennis. En effet, la Française co-détient avec le record de vitesse au service à Roland-Garros, avec Vénus Williams (200 km/h).

Autre argument, « Kiki », comme la surnomme ses proches, ne fait pas de complexe en entrant sur le terrain, même si elle doit affronter une joueuse figurant dans le top 10. « La pression, j'y ai toujours répondu de manière positive. J'aime ça, j'aime le combat », dit-elle. Une qualité indéniable à ce niveau de la compétition. « C’était ma première fois sur le (court) Central et les émotions étaient là. Mais j’ai fait mon match comme la compétitrice que je suis », raconte-t-elle. Elle ajoute : « Je suis sur la bonne voie et je suis confiante. Ce Roland-Garros était très positif et je me suis accrochée face à une telle adversaire qui avait un service exceptionnel.  »

Une famille de sportifs

Cette jeune fille issue d’une famille de sportifs a été mise au parfum très tôt. Avec un père international de handball (champion d’Europe avec l’ex-Yougoslavie), une mère ancienne internationale de volley-ball et un frère footballeur, qui va intégrer le centre de formation du FC Metz, Kristina Mladenovic ne nage pas en eaux troubles. D’ailleurs, ils étaient tous là pour la soutenir malgré un temps exécrable, qui a fait que le match a été interrompu lors du deuxième set (à 6/4, 4/1). « Kiki » ne se déplace jamais sans ses parents et son père assure la fonction de préparateur physique.

Kristina Mladenovic, qui a remporté sa première victoire dans le grand tableau à Roland mardi dernier face à Lauren Davis (6-0, 7-5 en 1h42'), avait atteint le 3e tour à l'US Open en 2012, sèchement stoppée dans le match des générations par sa compatriote Marion Bartoli (6-2, 6-4). Elle ne va pas s’arrêter en si bon chemin et compte bien changer de statut au plus vite. « Oui j’ai hâte d’être à l’année prochaine et de revenir plus forte ici à Roland-Garros. Tout cela était intéressant pour la suite de ma carrière. J’ai passé mon premier tour de belle manière et aujourd’hui je me suis battue même si je sors un peu frustrée », dit Kristina Mladenovic. Si le public l’a découverte cette année, en 2014, elle sera certainement attendue.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.