Rugby

Le XV de France défait mais prometteur en Nouvelle-Zélande

Le capitaine du XV de France, Thierry Dusautoir (d.), face à la Nouvelle-Zélande, le 8 juin 2013.
Le capitaine du XV de France, Thierry Dusautoir (d.), face à la Nouvelle-Zélande, le 8 juin 2013. REUTERS/Nigel Marple

L’équipe de France de rugby à XV s’est inclinée 23-13 face à celle de Nouvelle-Zélande, ce 8 juin 2013 à Auckland, malgré une prestation prometteuse des Bleus. Les Français ont encore deux matches face aux All-Blacks pour confirmer leurs progrès après un Tournoi des six nations médiocre.

Publicité

La tournée du XV de France en Nouvelle-Zélande n'a pas si mal commencé dans l’Eden Park d’Auckland. Après un mauvais Tournoi des six nations 2013, les Français se sont en partie rassurés, ce 8 juin 2013, malgré une défaite 23-13. Les Bleus ont affiché un visage intéressant lors de leur première confrontation avec les Néo-Zélandais depuis la victoire des All-Blacks en finale de la Coupe du monde 2011.

La bonne entame des Bleus

Le début de rencontre des visiteurs est ainsi appliqué et solide. A tel point que Wesley Fofana ouvre le score après un beau cadrage-débordement de Florian Fritz. Maxime Machenaud transforme : 0-7, 10e.

Les All-Blacks ne sont, eux, pas bien rentrés dans la partie, à l’image d’Aaron Cruden. Le remplaçant de Dan Carter (blessé) manque successivement deux pénalités excentrées sur la droite (12e, 16e). La troisième seulement est la bonne avec une pénalité tirée de la gauche : 3-7, 23e.

Les champions du monde montent en fait doucement en puissance. Une progression concrétisée à la 32e minute, lorsque Ben Smith envoie Aaron Smith vers l’essai. Dans la foulée, Aaron Cruden ne se loupe pas : 10-7, 33e. Machenaud égalise pour la France avec une pénalité (36e), mais les locaux sont enfin lancés avec Aaaron Smith passeur décisif pour Sam Cane. Nouvel essai transformé : 17-10 (38e).

Un manque d’efficacité

Pour ne rien arranger aux affaires tricolores, le buteur Machenaud quitte la pelouse, blessé, comme l’a fait Fulgence Ouedraogo avant la pause. Camille Lopez, qui le remplace dans le jeu au pied, ne se laisse toutefois pas impressionner. Le joueur, dont c’est la première sélection, réduit le score avec une pénalité plein axe : 17-13, 47e. Lopez est moins précis avec une nouvelle tentative des 40 mètres (52e).

L’équipe entraînée par Philippe Saint-André est dans un nouveau temps fort, mais cette  phase de domination est sans lendemain. Malgré une superbe phase collective, Louis Picamoles lâche un en-avant à quelques mètres de la ligne d’en-but néo-zélandaise, sans doute à cause d'une passe un peu approximative de Fritz (64e).

A l’inverse, les All-Blacks s’offrent une petite marge de sécurité avec des pénalités de Cruden (61e, 73e). Score final : 23-13. Les All-Blacks signent ainsi leur trentième victoire de suite à l’Eden Park.

Rendez-vous le 16 juin

Ce n’est que le premier des quatre matches des Bleus en Nouvelle-Zélande. Le prochain aura lieu face au club des Blues d’Auckland, le mardi 11 juin 2013. Une parenthèse avant les deux prochains rendez-vous avec les All-Blacks, les 16 et 23 juin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail