Football / Mondial juniors 2013

Bahebeck, Kondogbia et Sanogo, les valeurs sûres des Bleuets

L'attaquant Yaya Sanogo.
L'attaquant Yaya Sanogo. AFP PHOTO/BEHROUZ MEHRI

L’équipe de France de football des moins de 20 ans s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde juniors 2013, ce 2 juillet en Turquie. Si elle affrontera l’Ouzbékistan le 6 juillet, elle le doit beaucoup à son trio offensif composé de Jean-Christophe Bahebeck, Geoffrey Kondogbia et Yaya Sanogo.

Publicité

Si les Bleuets ont pratiqué un football poussif durant leurs trois premiers matches au Mondial juniors 2013, ce n’est sûrement pas la faute de Jean-Christophe Bahebeck, de Geoffrey Kondogbia et de Yaya Sanogo.

Ces trois-là pèsent en effet 7 buts et 4 passes décisives depuis le début de la Coupe du monde des moins de 20 ans organisée en Turquie (21 juin-13 juillet). Le trio a inscrit 78% des buts français durant les quatre premiers matches.

Ils avaient débloqué la situation lors du premier match avec un but chacun face au Ghana (3-1). Et les trois joueurs ont encore fait la différence face à la Turquie en huitièmes de finale (4-1).

Une situation en club différente

Le milieu de terrain Geoffrey Kondogbia
Le milieu de terrain Geoffrey Kondogbia AFP PHOTO/BEHROUZ MEHRI

Si les trois joueurs brillent en Turquie, leurs situations en clubs sont bien différentes. Geoffrey Kondogbia sort d’une première bonne saison avec le FC Séville. L’ex-milieu relayeur du RC Lens aiguiserait déjà l’appétit d’autres clubs en Espagne.

Yaya Sanogo, lui, a trouvé son point de chute pour la saison prochaine. L’ex-attaquant d’Auxerre (deuxième division) a paraphé un contrat de « longue durée » avec Arsenal.

Jean-Christophe Bahebeck, enfin, est dans une situation plus complexe. L’attaquant a été prêté une saison par le Paris Saint-Germain au Valenciennes FC. Bahebeck n'a pas le profil de la star qui intéresse le PSG, son club formateur. Il avait déjà été prêté la à Troyes, la saison passée, et s’en était sorti correctement avec 3 buts inscrits en 27 matches de championnat de France.

L’Afrique perdante dans l’affaire

L'attaquant Jean-Christophe Bahebeck.
L'attaquant Jean-Christophe Bahebeck.

Jean-Christophe Bahebeck, Geoffrey Kondogbia et Yaya Sanogo n’ont pourtant pas semblé affecté par les discussions des derniers jours sur leurs avenirs respectifs en clubs. Ça n’a pas forcément été le cas pour certains de leurs partenaires... Les cotes des trois joueurs devraient au contraire grimper encore si l’équipe de France se qualifie pour les demi-finales face à l’Ouzbékistan, le 6 juillet.

Le grand perdant dans l’affaire pourrait être l’Afrique. Geoffrey Kondogbia est en effet d’origine centrafricaine et son frère, Evans, joue pour les Fauves du Bas-Oubangui. Yaya Sanogo, lui, a des racines ivoiriennes. Quant à Jean-Christophe Bahebeck, il pourrait être éligible en équipe du Cameroun s’il prenait un passeport camerounais. Mais les trois joueurs auront-ils envie de lâcher l'équipe de France ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail