Episode 5

Sébastien Minard : «On a fini dans l’euphorie totale»

Sébastien Minard.
Sébastien Minard. AFP PHOTO / JOEL SAGET

Pendant trois semaines, nous avons vécu le Tour de France de Sébastien Minard, coureur au sein de la formation française AG2R la Mondiale. Son rôle : protéger son leader Jean-Christophe Péraud et aussi jouer sa carte personnelle pour s’illustrer sur une étape. Mais Jean-Christophe Péraud a été contraint à l'abandon. Ce qui n'a pas empêché Sébastien Minard de bien terminer son Tour.

Publicité

Sébastien Minard a terminé son cinquième Tour de France. Heureux, il a fait le point sur ces 21 jours de course. « On a fini dans l’euphorie totale. On est passé d’une journée galère avec le chute et l’élimination de Jean-Christophe Péraud (lors du contre-la-montre individuel le 16 juillet) à la victoire de Christophe Riblon dans l’Alpe d’Huez ».

« Toute la pression retombe »

« Cette victoire a été un moment magique pour toute l’équipe ». Surtout, elle est arrivée au lendemain de l’abandon de Péraud, alors 9e au classement général.

Christophe Riblon a effacé ce cauchemar. Un rêve, d’autant que Sébastien Minard et le vainqueur de l’Alpe d’Huez sont de très vieux « potes ». Ils se connaissant depuis longtemps et son passés professionnels la même année.

Homme de l’ombre notre coureur s’est beaucoup investi pour Jean-Christophe Péraud. « Tout ce que j’ai fait est passé un peu inaperçu », regrette-t-il tout de même. Mais son équipe saura certainement apprécier son travail.

« Les deux jours qui suivent le tour sont difficile. Pendant presque quatre semaines, on est tous ensemble et ensuite, c’est comme un grand vide. Toute la pression retombe. Mais il faut rapidemment se remettre dans le rythme pour profiter de l’acquis du tour ». Samedi 27 juillet, il participera à la classique de Saint-Sébastien en Espagne. « On a pris de la force et il faut en profiter ».

Au lendemain de cette centième édition, Sébastien Minard est rentré chez lui, dans le Nord de la France. Il a certainement savouré la grande fête sur les Champs-Elysées devant une foule de spectateurs. Des souvenirs plein la tête, Sébastien Minard reviendra certainement pour la 101e édition du Tour.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail