Collin, Lacoste, Parker, Blanco... Ces sportifs de la mode

Vainqueur du championnat nord-américain l'an passé, le footballeur Aurélien Collin a également ouvert son magasin de vêtements
Vainqueur du championnat nord-américain l'an passé, le footballeur Aurélien Collin a également ouvert son magasin de vêtements AFP
Texte par : Romain Schué
5 mn

Charrié récemment par Barack Obama en raison de son look et de sa ligne de vêtements, le footballeur Aurélien Collin n'est pas le seul sportif français à se lancer dans la mode. Rugbyman, tennisman, basketteur ou boxeur, nombreux sont ceux qui ont tenté d'élargir leur horizon. Avec plus ou moins de succès.

Publicité

Mercredi, Aurélien Collin a connu son heure de gloire. Champion l'an passé avec son club de Kansas City, le footballeur de 28 ans a été reçu, en compagnie de toute son équipe - une tradition américaine - par Barack Obama à la Maison Blanche. Quasi inconnu en France, l'ancien défenseur de Sedan, passé également par Amiens et divers et obscurs clubs grecs, gallois et portugais, n'avait pourtant pas vocation à attirer les projecteurs. Le président des Etats-Unis s'en est chargé pour lui.

Durant son discours, Barack Obama a tenu à adresser un message particulier et très personnel à Aurélien Collin, élu meilleur joueur de la dernière finale de Major League Soccer. Avec un large sourire, le président américain s'est retourné en direction du Français, avant de le tâcler gentiment : « Aurélien a une ligne de vêtements, un magasin de fringues. Tu es un modèle pour moi ! Il a le mouchoir de poche, des boucles d'oreilles... Je veux lui ressembler quand je quitterai mes fonctions. Il a plutôt la classe ! »

Une ligne de vêtements pour un sportif, est-ce une nouveauté ? Pas du tout. Si peu d'anciennes gloires françaises peuvent se targuer d'avoir une promotion assurée par la personne la plus puissante du monde, d'autres, en fin de carrière ou même durant leur vie sportive, s'y sont lancé. Mais le succès n'a pas toujours été au rendez-vous.

Lacoste et Eden Park, deux réussites internationales

En France, rares sont les sportifs ayant réussi à percer dans la mode. Les plus célèbres d'entre eux ? René Lacoste et les rugbymen du Racing Club de France. Retour en arrière. Au début des années 30, après avoir décroché sept titres du Grand Chelem, dont trois Roland-Garros, René Lacoste met un terme à sa formidable carrière de tennisman. Mais le sportif, surnommé « le crocodile » tout au long de sa carrière, a une idée en tête : lancer sa propre marque de prêt-à-porter. Associé au polytechnicien André Gillier, il crée la marque Lacoste en 1933, utilise le crocodile comme logo, et réussi à merveille sa reconversion grâce à la vente de chemises puis de polos haut de gamme. La saga Lacoste vient de débuter. Et se poursuit encore aujourd'hui.

Tony Parker se lance lui aussi dans la mode
Tony Parker se lance lui aussi dans la mode AFP

Du côté d'Eden Park, l'aventure est collective. Cinq joueurs du Racing Club de France (ex-Racing Métro), Yvon Rousset, Philippe Guillard, Jean-Baptiste Lafond, Eric Blanc et Franck Mesnel, s'amusaient, durant la fin des années 80, à multiplier les fantaisies vestimentaires sur le terrain. L'un de leur célèbre fait de gloire - le port d'un noeud-papillon durant l'entrée des joueurs - va les inspirer pour créer, en 1987, Eden Park. Un nom en hommage au stade néo-zélandais, qui a accueilli la première finale de la Coupe du monde, opposant les All Blacks aux Français la même année.

De Tony Parker à Laure Manaudou

Beaucoup rêvent de connaître le même destin que Fred Perry, Roger Federer, David Beckham ou Cristiano Ronaldo à l'étranger. Guère évident. A l'instar de ses aînés, Sébastien Chabal a lui aussi tenté d'ajouter une touche de glamour et de finesse sur un corps viril. Avec Ruckfield, le plus célèbre barbu du rugby français espère imiter Serge Blanco et sa ligne éponyme, qui cible le luxe, lancée en 1992. Peut-être réussira-t-il a suivre la trace du boxeur Jean-Marc Mormeck, qui a lancé en 2006 Display Sports, avant, récemment, de devenir l'égérie d'un bijoutier de la place Vendôme.

Un modèle, certainement, pour Didier Dinart, double champion olympique avec les handballeurs tricolores, qui a lancé Roca33, une référence à son surnom (le roc), dès son départ des parquets l'an passé.

La mode est-elle réservée aux sportifs musclés, hors normes, qui rêvent de mettre en avant une nouvelle image, plus distinguée, plus fragile et plus proche des Français ? Tony Parker prouve le contraire. Après une première tentative ratée dans la musique il y a quelques années, le basketteur, quadruple champion NBA, est en passe de réussir son objectif : augmenter sa notoriété via d'autres domaines. Ambassadeur de La Halle, Parker y commercialise Wap Two et sa collection sportswear, au ton très décontracté.

Et les femmes dans tout ça ? Après une deuxième partie de carrière bien moins clinquante qu'à ses débuts, Laure Manaudou a, encore une fois, décidé de replonger. Avec LM Design, l'ancienne star des bassins remet le maillot, mais surtout, le dessine. Barack Obama y jettera-t-il un coup d'œil ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail