Accéder au contenu principal
Test-match

Rugby : le XV de France reverdit un peu face aux Fidji

L'ailier Teddy Thomas (à gauche) et Yoann Huget après la victoire du XV de France face aux Fidji.
L'ailier Teddy Thomas (à gauche) et Yoann Huget après la victoire du XV de France face aux Fidji. REUTERS/Jean-Paul Pelissier
Texte par : RFI Suivre | AFP
2 min

Le XV de France s’est imposé 40-15 face aux Fidji, ce 8 novembre 2014 à Marseille, grâce notamment à trois essais inscrits par l’ailier Teddy Thomas. Cette victoire donne un peu d’espoir à des rugbymans français en plein marasme. Une embellie à confirmer face à l’Australie le 15 novembre.

Publicité

Bien sûr, c’est une victoire face à une modeste équipe des Iles Fidji contre laquelle elle n’avait jamais perdu. Mais ce succès 40-15 fait du bien à l’équipe de France qui restait sur quatre défaites. « La priorité, c'est la victoire, avec cinq essais inscrits, a réagi l’entraîneur Philippe Saint-André après la rencontre. On a eu un super public à Marseille qui était derrière l'équipe de France durant 80 minutes ». Le patron du XV tricolore ajoute : « Aujourd'hui, on a lancé sept nouveaux capés (joueurs). Ça faisait longtemps que ce n'était pas arrivé. L'intégration de ces jeunes ou nouveaux joueurs a été très bonne. Il y a vraiment eu un état d'esprit très positif tout au long de la semaine et ça s'est concrétisé ce soir. »

Un Teddy Thomas très en vue

Certains nouveaux venus se sont distingués durant ce premier test-match du mois de novembre, notamment Teddy Thomas avec trois essais marqués. « Je suis très content, c'est une grande fierté pour mes proches, ma famille et moi-même, a savouré l’ailier du Racing Metro. Mais il faut aussi saluer la performance de mes coéquipiers. Si j'ai fait une grande partie c'est grâce à eux, ils ont fait un gros travail ».

Le joueur de 21 ans a inscrit ses premiers points en bleu dès la première minute du match, en étant à la réception d’une passe au pied signée Camille Lopez. Teddy Thomas a, plus tard, bénéficié, de deux services de Scott Spedding, l’arrière sud-africain naturalisé et qui faisait également ses débuts en bleu.

Tout n’a toutefois pas été parfait dans un Stade Vélodrome plein. Le XV de France a parfois eu du déchet dans son jeu d’attaque et des absences en défense. Ce dont Philippe Saint-André s’est dit parfaitement conscient : « On peut voir qu'il y a encore plein de choses à améliorer. On sait que l'Australie sera d'un autre calibre. On aura besoin d'encore plus de précision et de toutes nos forces. Car on aura trois revanches à prendre sur un match. » Les « Bleus » avaient chuté trois fois de suite face aux Australiens, lors de tes-matches en juin dernier. Ils se retrouveront le 15 novembre au Stade de France.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.