Accéder au contenu principal
Tennis

Roger Federer tient sa Coupe Davis

Roger Federer après sa victoire face à Richard Gasquet, le 23 novembre 2014.
Roger Federer après sa victoire face à Richard Gasquet, le 23 novembre 2014. REUTERS/Gonzalo Fuentes
Texte par : RFI Suivre
3 min

Dimanche après-midi, Roger Federer n'a laissé aucune chance à Richard Gasquet, remplaçant de Jo-Wilfried Tsonga, blessé (6-4, 6-2, 6-2). Avec son compatriote Stan Wawrinka, le numéro 2 mondial offre à la Suisse sa première victoire en Coupe Davis. il décroche par la même occasion un des derniers grands titres qui lui manquait.

Publicité

La patience est une vertu. Vingt-deux ans après la finale perdue par Jakob Hlasek et Marc Rosset face aux Etats-Unis, la Suisse est devenue le 14e pays à graver son nom sur le fameux Saladier d'argent. Dans le même temps, Roger Federer a enrichi sa légende en offrant à la Suisse sa première Coupe Davis de son histoire, après avoir submergé le Français, Richard Gasquet.

Lancé à la place de Jo-Wilfried Tsonga, diminué par une mystérieuse blessure, Richard Gasquet a tenté de s'opposer à la furia de Federer. Mais le Suisse, numéro 2 mondial, qui était survolté, s’est imposé 6-4, 6-2, 6-2, avec facilité. Avec ce sacre, Federer ajoute une nouvelle ligne à son palmarès, après ses 17 titres en Grand Chelem, six Masters et une médaille. Il ne lui manque plus que de devenir champion olympique en individuel pour avoir gagné tous les plus grands titres du tennis. A Londres en 2012, il avait dû se contenter de l’argent. Le seigneur bâlois rejoint le club très fermé des joueurs ayant réussi, depuis le début de l'ère Open en 1968, à gagner tous les tournois majeurs ainsi que le fameux Saladier d'argent. Seuls trois hommes avaient réalisé cette prouesse avant lui: l'Australien Rod Laver, l'Américain Andre Agassi et l'Espagnol Rafael Nadal.

« C'est un moment historique pour notre pays »

« Federer a été exceptionnel dans tous les domaines. Richard Gasquet a été agressif mais Roger a été époustouflant dans tous les compartiments du jeu », commente Arnaud Clément, le capitaine de l'équipe de France. Après une saison 2013 gâchée par des problèmes de dos, Federer est revenu aussi fort qu'avant. A 33 ans, il a disputé jusqu'au bout la place de numéro 1 mondial à Novak Djokovic. Pourtant, Federer était arrivé en France avec des douleurs dorsales. Cette blessure l'avait empêché de disputer la finale du Masters, dimanche dernier à Londres. Il avait même tardé à s’entraîner dans le semaine.

« Cela fait près de quinze ans que je joue cette compétition mais je n'avais jamais été si proche du but que lors de ce week-end. Je suis content d'avoir bien joué lorsqu'il le fallait, spécialement aujourd'hui, et heureux pour toute l'équipe. Tout le monde a énormément travaillé pour être prêt », explique Federer. « Stan [Wawrinka] a fait tellement. Il a joué incroyablement bien ce week-end pour me donner l'occasion [de finir] aujourd'hui. C'est un moment historique pour notre pays et je suis très heureux de vivre ça. Aujourd'hui, je m'attendais à jouer contre Jo [Tsonga] mais je peux comprendre ce choix [de la France]. J'ai réussi à jouer agressif et cela a payé », ajoute-t-il.

« Roger a été incroyable aujourd'hui. C'est une journée irréelle. Je suis si fier pour tous les Suisses. C'est vraiment incroyable », s’enthousiasme Severin Lüthi, capitaine de l'équipe suisse. Battue pour la troisième fois d'affilée à domicile (après 1999 et 2002), la France devra à son tour patienter pour décrocher une dixième Coupe Davis.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.