Accéder au contenu principal
Lutte

Mélonin Noumonvi, lutteur de tous les instants

Mélonin Noumonvi (d), champion du monde de lutte.
Mélonin Noumonvi (d), champion du monde de lutte. Photo: FFL
3 min

Le 4 décembre au Cirque d’Hiver à Paris, la France affronte l’Azerbaïdjan, une des meilleures nations pour la lutte au niveau mondial. Durant cette soirée de gala, le public aura l’occasion de découvrir le nouveau champion du monde français, Mélonin Noumonvi, au parcours étonnant.

Publicité

Qui se souvient de ce qu’il faisait le vendredi 12 septembre 2014 ? Si pour le commun des mortels, cette date peut être insignifiante, pour Mélonin Noumonvi, elle restera gravée dans le marbre. Ce jour-là, à Tachkent en Ouzbékistan, il devenait seulement le troisième Français champion du monde de lutte. « Pas grand-chose n’a changé pour moi. Ici à l’Insep*, il n’y a que des champions », marmonne pourtant Noumonvi.

Sa photo était accrochée dans la salle d’entraînement de la prestigieuse institution bien avant son titre. C’est sûr, personne ne le reconnaît dans la rue. « J’ai enchaîné pas mal d’interviews ces deux derniers mois, mais ce n’est pas encore les grands médias », dit-il affable, assis dans un coin, alors que ses collègues souffrent en silence sur le tapis. « C’est dommage pour notre sport. Mais ça va pas m’empêcher de dormir ».

S'il avait été Azeri, Noumonvi serait une star

C’est certain, si Mélonin Noumonvi avait été Azeri, comme Saman Tahmasebi, son dauphin, à seulement 32 ans, il serait désormais « peinard » pour la fin de ses jours. En Azerbaïdjan, un titre mondial est une rente à vie. « Je serais dans un loft ou une villa. Ce n’est pas le même monde. Ils sont professionnels et bien payés pour ça. En Azerbaïdjan ou en Russie, tu gagnes autant qu’un tennisman. En ayant fait deuxième, Tahmasebi doit vivre beaucoup mieux que moi », raconte Noumonvi qui doit préparer sa reconversion avec un professorat de sport. « Pour eux, ça change une vie », insiste-t-il.

Cela n’empêche pas le Français de continuer sa route avec en point d’orgue les Jeux Olympiques de Rio. Noumonvi, habitué aux places d'honneur, a attendu vingt-quatre années depuis ses débuts à l’âge de huit ans pour conquérir le Graal après un travail énorme, deux séances d’entraînement, tout en s’imposant une perte de poids de 10 kilos avant les Mondiaux pour descendre de catégorie (-85 kg). Après trois participations et deux cinquièmes places, il décroche à 20 ans sa première qualification olympique pour Athènes. Noumonvi a désormais l’ambition de finir sur le podium des JO. Auparavant, il va tenter de décrocher son ticket lors des Mondiaux 2015 à Las Vegas aux Etats-Unis.

« C’est le sport le plus naturel »

Français né d’un père togolais et d’une mère béninoise, Mélonin Noumonvi a commencé la lutte par hasard, alors qu’il vivait dans une famille d’accueil. Son grand-père de substitution l’emmène à l’école de lutte de Bagnolet, en banlieue parisienne. « On n’a pas besoin de grand-chose pour faire ce sport, on peut venir pieds nus et lutter en short. C’est le sport le plus naturel. Tout le monde lutte dans sa vie. Je ne vais pas dire que c’est le sport le plus complet du monde mais presque », explique-t-il toujours avec le sourire. Depuis, il n'a pas quitté l'habit.

Cinq années après sa finale perdue au Mondial du Danemark face au Turc Nazmi Avluca, Noumonvi n’est pas encore entré dans la lumière malgré cette récente médaille d’or. Peu importe, dans la salle d’entraînement de l’Insep, avec ses camarades de l’équipe de France, il s'épanouit malgré très peu de moyen et un statut d'amateur. Et cet homme accessible, respectueux, attendra les Mondiaux 2017 à Paris pour tirer sa révérence après une carrière bien remplie. Avec en mémoire ce vendredi 12 septembre 2014.

* Institut national du sport, de l'expertise et de la performance. 

 

Le palmarès de Mélonin Noumonvi :

Jeux Olympiques

5e - Londres 2012
5e - Pékin 2008
10e - Athènes 2004

Championnats d’Europe
7e en senior en 2009
3e en senior en 2006, 2007, 2010 et 2013
5e en senior en 2014

Championnats du Monde
Vice-champion du monde 2009
Champion du monde 2014

Jeux Méditerranéens
Médaille d’or 2013

11 titres de Champion de France

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.