Basket

Basket-ball: les Françaises en finale de l'Euro

Les Françaises Sarah Michel (10), Olivia Epoupa (8) et Paoline Salagnac (à droite) laissent éclater leur joie après leur victoire face à l'Espagne en demi-finale de l'Euro de basket à Budapest le 26 juin 2015.
Les Françaises Sarah Michel (10), Olivia Epoupa (8) et Paoline Salagnac (à droite) laissent éclater leur joie après leur victoire face à l'Espagne en demi-finale de l'Euro de basket à Budapest le 26 juin 2015. AFP PHOTO / ATTILA KISBENEDEK
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L'équipe de France féminine de basket-ball s'est qualifiée pour la finale des championnats d'Europe en battant l'Espagne vendredi soir à Budapest sur le score de 63 points à 58. Dimanche, l'équipe de France jouera cette finale contre la Serbie.

Publicité

L'équipe de France féminine de basket a dominé son homologue espagnole (63-58) à Budapest lors de la deuxième demi-finale des championnats d'Europe 2015. Battues à domicile par l'Espagne en finale du dernier Euro, les Françaises se sont cette fois imposées et tenteront à nouveau de conquérir le titre européen dimanche.

Les Bleues ont souffert en première période, et accusaient un retard de deux points à la pause (31-29). Les coéquipières de Sandrine Gruda (16 points, 12 rebonds) sont revenues des vestiaires avec de meilleures intentions offensives, et ont pris les devants au score, tout en mettant plus d'intensité en défense. La France a fait la course en tête jusqu'à la fin, mais sans jamais parvenir à creuser un écart conséquent cependant (+6 au maximum).

Un dernier panier à trois points et deux lancers de Céline Dumerc (10 points) ont permis aux Françaises de tenir jusqu'au bout. La France disputera la finale face à la Serbie, qui s'est imposée de justesse contre la Biélorussie (74-72).

Réaction :

Céline Dumerc, capitaine de l'équipe de France : « C'est top, c'est top ! Vous pouvez demander aux garçons qui ont dû avoir le même effet lorsqu'ils les [l'Espagne, ndlr] ont battus l'année dernière. C'est énorme, un vrai moment de pur bonheur, parce que ça n'a pas été facile. Après, ça reste une demi-finale, donc ça n'allait pas être un match très fluide parce qu'il y a forcément de l'enjeu. Ce sont deux équipes qui se connaissent et qui ne s'apprécient pas forcément dans le sens où il y a une certaine rivalité de tout temps. Elles nous ont laissées shooter, elles nous ont presque manqué de respect dans le sens où parfois, elles ne venaient pas défendre sur nous. Et au début de la mi-temps, on met trois ou quatre paniers extérieurs pour leur montrer que nous aussi, on sait marquer des paniers, donc respectez-nous ! Ça nous a fait du bien aussi, parce que c'est ça aussi qui te donne de l'énergie. Je suis ravie. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail