France / Football

Football: l’Espagnol Michel à la tête de Marseille

L'Espagnol Michel.
L'Espagnol Michel. FP PHOTO / GERARD JULIEN
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L’Espagnol Michel, 52 ans, a été désigné entraîneur de l’Olympique de Marseille (OM), ce 19 août 2015. L’ex-coach du FC Séville (Espagne) et d’Olympiakos Le Pirée (Grèce) devra faire oublier l’Argentin Marcelo Bielsa.

Publicité

José Miguel González Martín del Campo dit « Michel » a la réputation d’aimer le beau football. Cet entraîneur de 52 ans, ancien grand joueur du Real Madrid (1982-1996) et de l’équipe d’Espagne (66 sélections, 21 buts), a dirigé plusieurs clubs dans son pays (Rayo Vallecano, Getafe, Séville FC). Il vient de passer deux ans à l’Olympiakos Le Pirée (2013-2015), club avec lequel il a remporté deux championnats grecs (2013, 2014) et une coupe nationale (2014). Michel a ensuite été écarté par la direction du club, le 6 janvier dernier.

Grâce à son passage en Grèce, un pays où la ferveur des supporters est immense, l’ex-milieu de terrain offensif semble paré pour diriger l’Olympique de Marseille (OM). « Apôtre du beau jeu, Michel demande beaucoup à ses joueurs, notamment de prendre du plaisir pour présenter un football offensif et agréable, indique l’OM sur son site. A l’image de l’école espagnole, la possession de balle est un atout important dans son approche. Il reste fidèle à ses idées ».

Des lignes directrices proches de celles de Marcelo Bielsa, l’ex-entraîneur de Marseille, qui a claqué la porte à la stupeur générale, le 8 août dernier.

Un entraîneur parfois contesté

Michel serait-il donc le remplaçant idoine ? « Michel connaissait l’effectif sur le bout des ongles, les particularités de chaque joueur », assure l’OM, sans préciser la durée du contrat du nouveau coach. « On était en contact depuis une dizaine de jours (avec le président de l'OM), assure l'intéressé. Mais tout est allé très vite. [...] Derrière nous (il se tourne vers la vitrine de trophées du club, Ndlr), on peut voir qu'il y a une grande histoire et on veut continuer de l'écrire ». Il ajoute : « Il y a de jeunes joueurs ici, du talent à faire progresser. Je veux juste que les joueurs soient contents. »

Les joueurs passés sous les ordres de Michel n’en conservent toutefois pas tous un excellent souvenir, à l'image de Gaëtan Bong à l’Olympiakos. « Du courage aux joueurs marseillais si Michel est nommé coach », s’est amusé le Camerounais. Avant d’ajouter, chambreur, sur Twitter : « Un miroir et du gel pour les cheveux seront plus importants que les victoires de Marseille. » Le Malien SambouYatabaré, qui l'a également connu en Grèce, n'est pas tendre dans les colonnes du quotidien Ouest France : « Dans le foot, il y a des gens qu'on a croisés et qui donnent envie d'aimer encore plus le foot. Lui, au contraire, il m'a dégoûté. »

D’autres footballeurs africains, comme le défenseur algérien Carl Medjani, ont également  entretenu des rapports tendus avec l’Espagnol.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail