Accéder au contenu principal
Athlétisme

Mondiaux d'athlétisme : Bolt reste le roi du 200 mètres

Le Jamaïcain Usain Bolt a devancé l'Américain Justin Gatlin sur le 200 m, à Pékin.
Le Jamaïcain Usain Bolt a devancé l'Américain Justin Gatlin sur le 200 m, à Pékin. REUTERS/Lucy Nicholson
Texte par : Quentin Moynet
3 mn

Usain Bolt conserve son titre de champion du monde sur 200 mètres en 19 secondes et 55 centièmes, ce jeudi 27 août aux Mondiaux de Pékin. Le Jamaïcain, qui décroche sa dixième médaille d'or mondiale, la quatrième sur la distance, a devancé l'Américain Justin Gatlin et le Sud-Africain Anaso Jobodwana.

Publicité

Son trône était convoité, mais Usain Bolt a confirmé qu'il était bien le roi du sprint mondial, ce jeudi 27 août aux Championnats du monde d'athlétisme de Pékin, en Chine. Déjà vainqueur du 100 mètres dimanche en 9 secondes et 79 centièmes, le Jamaïcain de 29 ans a survolé la finale du 200 mètres en réalisant le meilleur chrono de la saison en 19 secondes et 55 centièmes.

Son principal rival, Justin Gatlin, battu d'un centième sur le 100 mètres, n'a cette fois pas fait le poids. Malgré un départ tonitruant, l'Américain de 33 ans a rapidement compris qu'il ne pourrait pas résister à la puissance de Bolt. Distancé dès le virage, il s'est ensuite crispé et son retard n'a cessé de s'accentuer dans la dernière ligne droite pour atteindre près de deux dixièmes à l'arrivée (19 secondes et 74 centièmes), tandis que le Sud-Africain Anaso Jobodwana complète le podium (19 secondes et 87 centièmes). Arrivé à Pékin avec les meilleures performances de l'année et un statut de favori assumé, le double champion du monde 2005 doit se contenter de deux médailles d'argent sur les épreuves individuelles.

Bolt : « Je suis le meilleur de tous les temps »

Malgré des blessures et un retard dans sa préparation, Usain Bolt, qui a franchi la ligne d'arrivée en se frappant le torse, remporte son dixième titre mondial, le quatrième consécutif sur 200 mètres. Une distance sur laquelle il ne s'est plus incliné en grand championnat depuis 2007 (deuxième aux Mondiaux d'Osaka, au Japon). C'est également son troisième doublé mondial 100 mètres / 200 mètres. Tous les doutes qui l'entouraient sont désormais dissipés.

« Justin Gatlin a dit plus tôt dans la semaine qu'il allait faire quelque chose d'exceptionnel sur le 200 mètres. Et moi j'ai pensé: "On ne parle pas de mon 200 mètres comme ça". Alors j'avais à lui prouver que je suis le numéro un, a expliqué Bolt en conférence de presse. C'est un grand accomplissement que de gagner le 200 mètres et de réaliser le doublé (100-200 mètres). Je continue de prouver au monde que je suis le meilleur de tous les temps. Je suis un Don, un seigneur, et je suis heureux. A Pékin, ils devraient rebaptiser le stade "Nid de Bolt" au lieu de "Nid d'Oiseau". »

Venu à Pékin, terre de ses premier exploits aux Jeux olympiques de 2008, pour enrichir sa légende, Usain Bolt a un dernier objectif avant de quitter la Chine : offrir à la Jamaïque le titre sur 4x100 mètres pour la quatrième fois consécutive, samedi 29 août. Le rendez-vous de la dernière chance pour Justin Gatlin qui a d'ores et déjà échoué dans sa quête de la couronne du sprint mondial.

(Avec Olivier Pron et AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.