Judo

Mondiaux de judo : Gévrise Émane en or chez les moins de 70 kg

Gévrise Émane peut lever les bras au ciel, elle vient de conquérir son troisième titre mondial.
Gévrise Émane peut lever les bras au ciel, elle vient de conquérir son troisième titre mondial. AFP PHOTO / VASILY MAXIMOV
Texte par : Quentin Moynet
3 mn

La Française Gévrise Émane a remporté l'or dans la catégorie des moins de 70 kg aux Championnats du monde de judo à Astana, au Kazakhstan. C'est le premier titre pour la France. Quadruple championne d'Europe et triple championne du monde, la judokate de 33 ans vise désormais l'or olympique.

Publicité

Elle est insatiable. Gévrise Émane a conquis son troisième titre mondial, le deuxième dans la catégorie des moins de 70 kg (en 2011, elle s'était imposée chez les moins de 63 kg), ce vendredi 28 août aux Championnats du monde de judo à Astana, au Kazakhstan. Elle offre à la France sa première médaille d'or des Mondiaux.

Ippon après 14 secondes en finale

En finale, la judokate française a expédié l'Espagnole Maria Bernabeu sur ippon en seulement 14 secondes. Une victoire sans trembler qui contraste avec les difficultés éprouvées tout au long de la journée par la pensionnaire du Levallois Sporting Club Judo. Elle est en effet passée près de la correctionnelle dès son premier combat, ne s'en sortant qu'au golden score face à la Néerlandaise Sanne Van Dijke.

Réveillée par cette petite frayeur, Gévrise Émane a ensuite dominé la Canadienne Alix Renaud-Roy sur ippon avant de sortir la triple championne du monde et tenante du titre, la Colombienne Yuri Alvear au terme d'un combat acharné. En demi-finales, elle n'a pas trouvé de faille dans la muraille de la Japonaise Chizuru Arai mais s'est imposée au jeu des pénalités.

Objectif Rio 2016

Cette médaille d'or mondiale est une belle récompense pour Gévrise Émane après une année 2014 très compliquée. Gênée dans sa préparation par des blessures à répétition, elle n'avait pas été sélectionnée pour les Mondiaux de Chelyabinsk en Russie. Un an plus tard, la native de Yaoundé prend sa revanche et prouve qu'elle est encore, à 33 ans, une judokate hors-norme. « C'est très Français ça, peste-t-elle. A partir de 30 ans on pense que les gens sont plus fatigués, qu'ils performent moins. Il y a des hauts et des bas, c'est le sport. Sinon ce ne serait pas drôle ! »

Quadruple championne d'Europe et triple championne du monde, Gévrise Émane vise désormais l'or olympique, le seul titre qui manque à son impressionnant palmarès. « Ce qui me fait rêver, ce sont les Jeux, confirme-t-elle. Avec du travail tout est possible. Je me dis qu'aller chercher un titre olympique ce n'est pas impossible en fait. » Gévrise Émane se présentera aux JO de Rio l'an prochain avec un statut de favorite qui ne lui a pas toujours souri. Elle devra aussi faire face à une concurrence de plus en plus forte, notamment en France où les talents se multiplient dans sa catégorie. Parmi eux, Fanny Estelle Posvite, 23 ans, qui a décroché le bronze ce vendredi à Astana après être passée par les repêchages.

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail