Football

Ligue des champions: Pep Guardiola à la recherche du titre avec le Bayern Munich

Pep Guardiola a remporté deux Ligues des champions avec le Barça.
Pep Guardiola a remporté deux Ligues des champions avec le Barça. REUTERS

Le technicien catalan Pep Guardiola jouera sa dernière chance de vivre une finale de Ligue des champions avec le Bayern, et maintenir le rêve de triplé avant de quitter le club. Le Bayern Munich affronte l'Atletico Madrid le mardi 3 mai à Munich.

Publicité

Vainqueur à deux reprises de la Ligue des champions avec le FC Barcelone (2009 et 2011), Pep Guardiola ne veut pas faire chou blanc avant de quitter le Bayern Munich pour Manchester City. Depuis son arrivée en Allemagne, les supporters attendent un nouveau triplé historique réalisé par Josef « Jupp » Heynckes en 2013 avec la Ligue des champions, le Championnat et la Coupe d’Allemagne.

« Il reste un match. J'ai encore une cartouche »

Victime du Real Madrid de Cristiano Ronaldo en 2014 puis du Barça de Lionel Messi en 2015, à chaque fois en demi-finales, le technicien Catalan n’a pas envie de voir l’Atletico Madrid, vainqueur à l’aller (1-0), lui voler la vedette. Son dernier match européen à l'Allianz Arena devra être un succès. « Après le match à Madrid, vous m'avez tous tué. Mais je ne suis pas encore mort, mes amis. Il reste un match. J'ai encore une cartouche », a-t-il lancé vendredi à la presse allemande, avec l'œil malicieux de quelqu'un qui prépare un coup.

Samedi, le Bayern Munich a raté l'occasion d'être sacré Champion d’Allemagne devant son public, tenu en échec par Mönchengladbach (1-1). Un bel accroc à trois jours de la seconde manche contre l'Atletico Madrid pour cette place en finale de Ligue des champions. Au match aller, Pep Guardiola a reçu une avalanche de critiques pour ne pas avoir débuté avec Thomas Müller et Franck Ribéry. « Je suis prêt pour le match. J'ai une énorme envie de jouer et je dois jouer », a dit Ribéry, comme un message à l'entraîneur Pep Guardiola. Ce dernier a promis de présenter « une autre formation mardi » pour trouver la clé du système étouffant de l'Atletico et décrocher ce billet pour la finale du 28 mai à Milan.

Si trois demi-finales de rang seraient déjà une belle opération pour la plupart des entraîneurs, pour Pep Guardiola, c’est considéré par ses pairs comme un échec, surtout aux commandes de l'ambitieuse maison de Bavière. « Ma mission sera jugée accomplie seulement si je remporte la Ligue des champions », disait-il il y a quelques semaines.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail