Le boxeur français Tony Yoka rit avec l’or des JO 2016

Le boxeur français Tony Yoka, après sa victoire aux JO 2016.
Le boxeur français Tony Yoka, après sa victoire aux JO 2016. REUTERS/Peter Cziborra

A 24 ans, Tony Yoka est devenu le premier boxeur français à gagner la médaille d’or aux Jeux olympiques, chez les super-lourds (plus de 91 kg). Il a remporté la finale des JO 2016 face au Britannique Joe Joyce.

Publicité

« Je ne vois pas qui d’autre peut gagner ce titre olympique », disait Laurent Clayton Jr battu en début de semaine par Tony Yoka. « C’est compliqué d’attendre. On voit les autres Français qui engrangent les médailles, je suis soulagé. Le stress est parti, je vais pouvoir lâcher les chevaux. Toute ma famille est là, je ne veux décevoir personne », racontait sereinement Tony Yoka le 13 août dernier.

En or, comme sa future épouse

Champion du monde amateurs, Tony Yoka est devenu champion olympique à 24 ans seulement, ce 21 août 2016 à Rio. Une consécration pour ce fils de Franco-Congolais.

En battant le Britannique Joe Joyce en finale des JO 2016, Tony Yoka a décroché la toute première médaille d’or de la France chez les super lourds (plus de 91 kg), la catégorie reine de ce sport.

Une consécration pour celui qui va laisser la boxe amateur afin de se consacrer à la boxe professionnelle. « Ma future épouse est devenue championne olympique, alors je me devais de faire la même chose, lance Tony Yoka, au sujet d’Estelle Mossely, sacrée à Rio chez les moins de 60 kg. On avait un projet. On avait promis qu’on serait champions olympiques en plus d’être champions du monde. Et c’est fait ! » Il ajoute : « Depuis que je suis tout petit, je bosse pour ça. J’ai commencé la boxe à 6 ans. Vous ne vous rendez pas compte... »

Le successeur de Brahim Asloum

Brahim Asloum, dernier Français à avoir remporté l’or aux Jeux, hurle à cet instant : « Le nouveau champion olympique de boxe s’appelle Tony Yoka ! » Asloum s’était imposé à Sydney, en 2000. Tony Yoka n’avait alors que 8 ans. « Je suis très très fier de succéder à Brahim, poursuit-il. Quand je l’ai rencontré, en 2010, il m’a dit : "Tu seras le prochain." J’ai cru en lui, j’ai cru en moi ».

Tony Yoka a ainsi ponctué des Jeux olympiques 2016 exceptionnels pour la France, en boxe, avec six médailles : 2 en or, 2 en argent et 2 en bronze. Son plus gros total dans l’histoire des JO.

« La Team Solide a été au rendez-vous, on a fait de magnifiques Jeux olympiques », dit Tony Yoka, en dédiant ces succès à Alexis Vastine, son coéquipier, médaillé de bronze à Pekin et décédé en 2015 dans un accident d'hélicoptère.

Propos recueillis par Eric Chaurin,

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail