Tennis

Tennis: Bercy sans le «Big Four»

Le Serbe Novak Djokovic, vainqueur de l'édition 2015 du tournoi de Paris-Bercy face au Britannique Andy Murray, le 8 novembre 2015.
Le Serbe Novak Djokovic, vainqueur de l'édition 2015 du tournoi de Paris-Bercy face au Britannique Andy Murray, le 8 novembre 2015. RFI/Pierre René-Worms
Texte par : Marco Martins
4 mn

Ce lundi 31 octobre débute le BNP Paribas Masters à l'AccorHotels Arena à Paris, le dernier Masters 1000 de la saison. Une occasion pour voir les meilleurs joueurs mondiaux à Paris. Toutefois l'épreuve ne comptera pas avec l’ensemble du « Big Four » composé de Novak Djokovic, Andy Murray, Roger Federer et Rafael Nadal. Une opportunité pour les autres athlètes de rafler la mise cette année.

Publicité

Les années passent et ne se ressemblent pas pour le « Big Four », les quatres joueurs qui dominent le tennis mondial. Depuis 2011, Novak Djokovic, Andy Murray, Roger Federer et Rafael Nadal se sont partagés 90% des tournois les plus importants, c’est-à-dire les tournois du Grand Chelem, les Masters 1000, les Jeux Olympiques et les Masters, l’épreuve finale qui regroupe les huit meilleurs de la saison. Toutefois pour ce tournoi 2016, il n’y aura que Novak Djokovic et Andy Murray car l’Espagnol Rafael Nadal et le Suisse Roger Federer sont forfaits jusqu’à la fin de la saison.

Quatrième titre pour Novak Djokovic ?

Le Serbe Novak Djokovic, numéro 1 mondial, a remporté les trois derniers titres à Paris. L’année dernière il a affronté en finale le Britannique Andy Murray. Ils seront encore les favoris.

L’athlète serbe devra se montrer plus convaincant que lors de ses derniers tournois, lui qui n’en a plus gagné depuis Roland-Garros, le 5 juin où il avait battu, encore une fois, en finale Andy Murray (3-6, 6-1, 6-2 et 6-4). Lors du dernier Masters 1000 à Shanghai en Chine, il a perdu lors des demi-finales face à l’Espagnol Roberto Bautista Agut, 14e mondial.

On se demande donc si Novak Djokovic aura retrouvé ses moyens pour se hisser en finale du tournoi de Paris-Bercy. Le Serbe, en conférence de presse ce dimanche 30 octobre, est confiant pour cette compétition: « Je me sens revigoré et j'espère finir l'année aussi bien que ces dernières saisons. Je me sens à l'aise dans les conditions indoor de Paris », souligne le numéro 1 mondial.

La place de n°1 au classement ATP en jeu

Le Britannique Andy Murray est sur la pente ascendante, il a d’ailleurs gagné les trois dernières compétitions qu’il a disputé : le tournoi de Chine à Pékin, le Masters 1000 de Shanghai (Chine), et le tournoi de Vienne (Autriche).

Une saison où l’athlète britannique a remporté sept tournois dont les Jeux Olympiques au Brésil et le tournoi du Grand Chelem de Wimbledon en Angleterre. Il égale d’ailleurs le nombre de titres de Novak Djokovic cette saison.

Une victoire à Bercy pourrait propulser Andy Murray à la première place du classement ATP. C’est l’unique joueur du « Big Four » à n’avoir jamais occupé le fauteuil de leader. Une opportunité en or pour le Britannique.

Un vainqueur surprise pour l’édition 2016 du BNP Paribas Masters ?

A Paris, on pourrait voir d’autres athlètes tirer leurs épingles du jeu. Dans le duel à distance entre Andy Murray et Novak Djokovic pour la première place au classement mondial, on retrouve trois joueurs qui sont déjà qualifiés pour le Masters de Londres et qui arrivent sans pression, le Suisse Stan Wawrinka, le Canadien Milos Raonic et le Japonais Kei Nishikori.

On pourrait également parier sur un des sept athlètes qui devront obligatoirement réussir un bon résultat lors du tournoi parisien pour se hisser au Masters de Londres : l’Autrichien Dominic Thiem, le Croate Marin Cilic, le Tchèque Tomas Berdych, l’Espagnol Roberto Bautista Agut et les Français Jo-Wilfried Tsonga et Lucas Pouille.

Rappelons que sur les outsiders cités, il n’y en a que deux qui ont déjà remporté le tournoi de Paris-Bercy, Jo-Wilfried Tsonga en 2008 et Tomas Berdych en 2005.

Une édition 2016 du Masters parisien qui sera intéressante à suivre à tous les échelons tant les enjeux sont importants, entre la place de n°1 mondial et la course au Masters de Londres.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail