Cyclisme

Ben Gastauer, seul représentant luxembourgeois du Tour de France

Ben Gastauer lors du contre-la-montre de Düsseldorf, le 1er juillet 2017.
Ben Gastauer lors du contre-la-montre de Düsseldorf, le 1er juillet 2017. REUTERS/Benoit Tessier
4 mn

Après avoir traversé le Luxembourg lundi 3 juillet et salué le seul coureur «régional de l'étape» présent dans le peloton, Ben Gastauer, le Tour de France s’est élancé de Mondorf-les-Bains dans le Grand-Duché ce mardi. Cette station thermale est la patrie de la famille Schleck. Depuis la création de la Grande Boucle en 1903, quatre coureurs luxembourgeois ont remporté le maillot jaune.

Publicité

Lundi 3 juillet 2017. Une date que le Luxembourgeois Ben Gastauer de la formation française AG2r La Mondiale n’oubliera jamais. Le seul coureur du Grand-Duché de l’édition 2017 est passé chez lui à Schifflange. Pour son quatrième Tour de France, Ben Gastauer a dû patienter pratiquement jusqu’à la dernière minute pour se voir confirmer sa place dans l’équipe, lui qui avait participé au dernier Giro.

Appelé dans les derniers jours

« Physiquement, je suis prêt, il faudra voir comment cela va se passer sur les routes », claironnait-il il y a quelques jours. Même s’il est loin de battre le record du coureur australien Adam Hansen qui a attaqué à Düsseldorf son 18e Grand Tour d’affilée… L’an passé, Ben Gastauer avait aussi été appelé dans les derniers jours.

« C’est rare pour un coureur de passer dans son village pendant le Tour de France, surtout à l’étranger. C’est la première fois qu’il passait à Schifflange. Je pourrai dire que j’y étais. Ça restera un grand souvenir de ma carrière », a raconté Gastauer à l’issue de la 3e étape remportée d’une main de maître par le Slovaque Peter Sagan.

A Schifflange, au moment où l’on annonçait que le Tour de France 2017 allait passer par là, un groupe de travail a eu l’idée de réaliser un portrait géant du meilleur cycliste schifflangeois, sur la façade de la galerie d’art du Syndicat d’Initiative. « Dès le moment où l’on est entré au Luxembourg, j’entendais tout le temps mon nom et il y avait plein de pancartes à mon effigie aussi. C’était la première fois que cela m’arrivait depuis le début de ma carrière, et probablement la seule. J’ai savouré ce moment, c’était de grandes sensations », raconte Ben Gastauer sur le site internet luxembourgeois L’essentiel.

D'abord adversaires dans la catégorie des Espoirs, Ben Gastauer et Romain Bardet sont devenus équipiers sous les couleurs de Chambéry CF en 2010, le club formateur d’AG2R La Mondiale. Désormais, le vainqueur du Tour du Haut-var 2015 est là pour veiller sur Bardet et lui permettre de renouveler le podium de l’an dernier.

Un départ du Tour dans la ville de la famille Schleck

Le Tour de France a prolongé la fête au Luxembourg. La ville thermale de Mondorf-les-Bains, 5000 habitants, à quelques encablures de Schengen, accueillait le départ de la 4e étape mardi 4 juillet, une nouvelle occasion de se réjouir pour Ben Gastauer.

Et Mondorf-les-Bains, c’est aussi la ville natale des frères Schleck : Fränk et Andy, fil de Johny, ancien coéquipier de Luis Ocaña. Et Andy Schleck n’est autre que le vainqueur du Tour 2010 sur tapis vert après le déclassement de l’Espagnol Alberto Contador. L’année suivante, le vainqueur de Liège-Bastogne-liège 2009 se lance dans une chevauchée fantastique de 60 kilomètres dans le col de l’Izoard dans les Alpes et s’impose au sommet du Galibier. Du cyclisme à l’ancienne de la part de celui qui a été exposé après l’ère Armstrong et qui faisait partie des nouveaux cadors du peloton.

Avec Andy Schleck, dans l’histoire de la Grande Boucle, ils sont quatre Luxembourgeois à avoir inscrit leur nom au palmarès : François Faber en 1909, Nicolas Frantz en 1927 et 1928 et Charly Gaul, surnommé l’Ange de la montagne en 1958. Equipier modèle, Ben Gastauer ne gagnera pas le Tour mais il reste pour le moment le meilleur représentant luxembourgeois.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail