CONCACAF

Football: La Guyane et la Martinique participent à la Gold Cup

L'équipe de Guyane française, avec laquelle évolue notamment Florent Malouda, participe à la Gold Cup 2017. C'est une grande première pour les Yana Doko.
L'équipe de Guyane française, avec laquelle évolue notamment Florent Malouda, participe à la Gold Cup 2017. C'est une grande première pour les Yana Doko. Jody Amiet / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les deux équipes issues des DROM (départements et régions d’Outre-mer français) sont qualifiées pour la vingt-quatrième édition de la Gold Cup. Cette compétition, qui est l’équivalent de l’Euro en Amérique du Nord, Centrale et des Caraïbes débute dans la nuit de ce vendredi 7 juillet.

Publicité

C’est une première : la Guyane et la Martinique, deux sélections issues des départements et régions d’Outre-mer français, participent à la Gold Cup 2017 (du 7 au 26 juillet). C’est la sélection guyanaise qui ouvrira le bal de cette compétition en match d’ouverture, la nuit de vendredi à samedi, face au Canada. Les Yana Doko, comme on les surnomme, participent à leur première Gold Cup. Avec le Costa Rica, le Honduras et le Canada, il sera difficile pour les Guyanais de sortir de leur poule. Même si, en gagnant un seul match, les Yana Doko peuvent espérer aller en quarts de finale. Les deux meilleurs troisièmes des trois poules sont en effet qualifiés pour le tour suivant.

Malouda attend une autorisation pour jouer

Plusieurs joueurs de l’équipe guyanaise sont bien connus comme Sloan Privat (Guingamp), Ludovic Baal (Rennes) ou Florent Malouda (Delhi Dynamos, Inde). L’ancien international français aux 80 caps peut jouer avec cette sélection car la Guyane n’est pas reconnue par la FIFA mais seulement par la CONCACAF, organisatrice de la compétition. Toutefois, Malouda est toujours en attente d’une autorisation pour porter le maillot des Yana Doko lors d’une compétition officielle.

Comme dit mon capitaine @patrice.evra #ilovethisgame ???????? #unruly #1Love ????????????????????????

Une publication partagée par Florent Malouda (@fmalouda) le

Les Martiniquais, eux, n’ont pas d’ancien international français dans leur rang, mais sont habitués de la Gold Cup. La Martinique participe, en effet, à sa cinquième épreuve. Les hommes de Jean-Marc Civault espèrent se racheter après une décevante quatrième place à la Coupe des Nations de la Caraïbe, en juin dernier. Mais, comme lors de cette compétition, Julien Faubert (Turku, Finlande), Jean-Sylvain Babin (Gijon, Espagne) et Bruno Grougi (Brest) ont été retenus par leurs clubs et ne joueront pas la Gold Cup. La Martinique pourra, néanmoins, compter sur Steeven Langil (Beveren, Belgique), Johan Audel (Beitar Jérusalem, Israël) ou Kévin Olimpa (Platanias, Grèce) pour atteindre les quarts de finale. Une victoire finale sera, en revanche, très compliquée. Les Etats-Unis et le Mexique, qui trustent la première place depuis 2002, demeurent les grands favoris.

Par Alexandre Guitton, pour RFI

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail