Football: Santi Cazorla a failli être amputé du pied droit

« Le calvaire de Cazorla ». C'est la Une du journal sportif espagnol Marca ce 3 novembre. Cela fait plus d'un an que Santi Cazorla, bientôt 33 ans, n'a plus disputé un match de football. Ces deux dernières saisons, l'Espagnol n'a que très peu joué d'ailleurs. Depuis septembre 2013, le milieu offensif souffre de diverses blessures majeures, essentiellement à la cheville droite. Et les rechutes s'accumulent. Opéré en décembre dernier, sa convalescence a été perturbée par une grave infection sanguine. Son tendon d'Achille a alors été gangrené, à tel point que l'amputation a été sérieusement envisagée. « Les médecins m'ont dit que si je pouvais marcher à nouveau avec mon fils dans le jardin, je pourrais être satisfait », confie-t-il. Privé de 8 centimètres de tendon d'Achille, Cazorla a dû subir en mai dernier une greffe de peau venant de son bras gauche pour compenser. L'image est saisissante : sur sa cheville meurtrie apparaît désormais un morceau de peau tatouée, puisque le joueur s'était fait inscrire le prénom de sa fille India sur son bras bien avant ses ennuis de santé et cette opération pour sauver son pied. Depuis, le double champion d'Europe avec l'Espagne (2008 et 2012) poursuit son programme de réathlétisation dans l'espoir de reprendre le cours de sa carrière.