Accéder au contenu principal
Rugby

Six Nations: cruelle désillusion pour la France, battue sur le fil par l'Irlande

Les Bleus ont été courageux mais ont finalement perdu face à l'Irlande lors de leur entrée dans le Tournoi de Six Nations 2018.
Les Bleus ont été courageux mais ont finalement perdu face à l'Irlande lors de leur entrée dans le Tournoi de Six Nations 2018. Régis Duvignau/Reuters
5 mn

Le XV de France pensait s'offrir la victoire samedi 3 février face à l'Irlande pour son premier match du Tournoi des Six Nations 2018, qui était aussi le premier du nouveau sélectionneur Jacques Brunel. Mais les efforts des Bleus ont été ruinés sur l'ultime action avec un drop final de Jonathan Sexton, qui a glacé le Stade de France tout en délivrant l'Irlande finalement victorieuse (13-15).

Publicité

C'était il y a presque un an. C'était le 18 mars 2017, et ce jour-là, l'équipe de France avait battu le pays de Galles à l'issue d'un match fou. Depuis, elle n'a plus glané une seule victoire. La disette a failli s'arrêter ce samedi 3 février 2018. Mais le scénario a été terrible pour les Bleus: le suspense était au rendez-vous, et à la fin, c'est l'Irlande qui s'est imposée (13-15) lors du premier match du Tournoi des Six Nations 2018.

Les Bleus d'abord (logiquement) dominés

Après de longs mois de crise et l'éviction du précédent sélectionneur Guy Novès fin 2017, l'équipe de France avait droit à un gros morceau pour la première de Jacques Brunel, nouveau guide des Bleus. Au Stade de France, l'entraîneur et ses hommes accueillaient l'Irlande, troisième meilleure nation du monde.

Le premier acte s'est résumé à un duel âpre entre une équipe en reconstruction et une autre sûre de sa force. Bien qu'à l'extérieur, le XV du Trèfle a logiquement dominé les débats et a puni les Bleus, solidaires mais contraints à faire des fautes, grâce aux pénalités de Jonathan Sexton. La blessure du jeune prodige Matthieu Jalibert, touché à un genou à la 30e, n'a pas arrangé les affaires des Français, menés mais encore dans le coup à la pause (3-9).

L'espoir, le rêve... puis le cauchemar

Trop peu offensif en première période, le XV de France a montré un meilleur visage sous la pluie de Saint-Denis au retour des vestiaires. Sous l'impulsion de Virimi Vakatawa, les Bleus sont sortis de leur coquille. Maxime Machenaud a maintenu les siens dans le sillage de l'Irlande... jusqu'à l'éclair tricolore.

On jouait la 72e quand le Stade de France s'est embrasé grâce à Teddy Thomas, qui s'est arraché de son aile droite pour filer jusqu'à l'essai malgré le retour de quatre Irlandais. Un essai magnifique et transformé par Anthony Belleau qui plaçait alors la France devant au score (13-12).

Mais la belle histoire s'est transformée en cauchemar au moment du dénouement. A la 78e, Belleau - comme Sexton avant l'essai français - a raté une pénalité cruciale. L'Irlande a joué son va-tout contre des Français courageux en défense. Et après plus de 40 vagues vertes, à près de 45 mètres, Jonathan Sexton a réussi un superbe drop fatal au XV de France (83e). C'était la dernière action du match, et l'Irlande en a profité pour décrocher le gros lot.

Brunel a donc perdu pour sa première aux commandes de l'équipe de France. Ses Bleus, hagards sur le terrain, ont quand même quelques motifs d'espoir. Ils ont affiché un visage autrement plus séduisant que celui trop souvent vu l'année dernière. Leur première victoire arrivera peut-être dimanche 11 février, lors de leur prochain rendez-vous du Tournoi des Six Nations en Ecosse.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.