Football

Mondial 2018: « Une victoire méritée » pour Didier Deschamps

Le sélectionneur de l'Equipe de France Didier Deschamps.
Le sélectionneur de l'Equipe de France Didier Deschamps. AFP/Bruno Fahy

La France s’est hissée en demi-finale après la victoire face à l’Uruguay ce vendredi 6 juillet à Nijni Novgorod. Didier Deschamps, le sélectionneur, se dit « fier » de son équipe qui a atteint le dernier carré, contrairement au Mondial 2014 au Brésil où les Bleus étaient sortis à ce stade de la compétition après une défaite face à l’Allemagne.

Publicité

De notre envoyé spécial à Nijni Novgorod,

« C’est une victoire méritée face à une belle équipe d’Uruguay », commente Didier Deschamps en conférence de presse après la rencontre. Le sélectionneur des Bleus a pointé la supériorité de son équipe qui a eu « plus de maîtrise ». « Il ne fallait rien donner à l’adversaire et l’état d’esprit était là », analyse l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille. La France peut-elle désormais rêver d’obtenir sa deuxième étoile après 1998 ? « Nous avons le potentiel pour être en demies. Après on verra », s’est contenté de dire Deschamps, qui a déjà été sacré comme joueur en 1998.

« Avoir de l’ambition et ne rien lâcher, c’est mon état d’esprit »

« J’aime atteindre mes objectifs, mais je ne regarde pas cela d’un point de vue personnel. Je suis heureux pour mes joueurs et tout le staff qui travaille d’arrache-pied, avance l’ancien joueur de la Juventus Turin. Certes, nous n’avons pas été flamboyants lors de la phase de groupe, mais depuis la rencontre face à l’Argentine, on monte en puissance. »

Didier Deschamps raconte que les deux buts inscrits face à l’Uruguay « sont importants ». « Avoir de l’ambition et ne rien lâcher, c’est mon état d’esprit. Je le rabâche tout le temps à mes joueurs. Pour aller plus haut, il faut un certain esprit et du mental. Se qualifier face à l’Argentine pour les quarts de finale nous a certainement donné plus de force », raconte le technicien français, qui a félicité Raphaël Varane : « Je suis content pour lui. En quatre années, il a gagné en maturité. C’est ça le foot, on apprend dans les moments difficiles. C’est bien qu’il ait été le déclencheur aujourd’hui », conclut-il.

La France affrontera la Belgique en demi-finale le mardi 10 juillet à Saint-Pétersbourg.

Calendrier et résultats

Toute l'actualité de la Coupe du monde 2018
RFI

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail