Sport / Société

La France dans la moyenne européenne pour l'activité physique

Aujourd’hui en France, environ 34 millions de personnes pratiquent une activité physique et sportive.
Aujourd’hui en France, environ 34 millions de personnes pratiquent une activité physique et sportive. JEAN AYISSI / AFP
4 mn

En vue des JO de 2024 à Paris, un rapport de France Stratégie remis à Roxana Maracineanu, ministre des Sports, encourage la pratique sportive dans l'Hexagone, alors que le gouvernement s’est fixé pour objectif un gain de « trois millions de pratiquants supplémentaires à l’horizon 2024 ». Où se situe la France en termes de pratique sportive par rapport au reste de l’Union européenne ?

Publicité

Aujourd’hui en France, environ 34 millions de personnes pratiquent une activité  physique et sportive. Dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 et du Plan héritage, le gouvernement et la ministre des Sports se sont fixé pour objectif un gain de « trois millions de pratiquants supplémentaires à l’horizon 2024 ».

Les Suédois sont les champions de la pratique sportive

France Stratégie, qui a remis un rapport à Roxana Maracineanu, ministre des Sports, préconise diverses solutions pour une plus grande pratique sportive de la population française. Depuis plusieurs années, des rapports publics incitent à favoriser davantage la pratique d’activités pour tous et orienter vers le bien-être. En effet, les bienfaits de l’activité physique et sportive sont reconnus sur la santé physique et mentale de l’individu. Si de nombreuses politiques publiques visent depuis longtemps le développement de l’activité physique et sportive pour tous ; la loi a affirmé, en 1998, l’égal accès de tous, tout au long de la vie, à la pratique sportive.

Mais où en sont les Français face à leurs voisins européens au moment où la sédentarité tend à progresser, notamment chez les jeunes ?

Dans le monde 31,4% des adultes déclarent pratiquer une activité physique intense au moins trois fois par semaine et les Européens se situent en dessous de cette moyenne avec un taux de 25,4%. Sur le vieux continent, où la pratique sportive est née, les Suédois sont les champions avec 91% de la population qui s’adonne à un sport. Les Finlandais et les Danois complètent ce podium scandinave avec respectivement 86% et 85%.

46 % de la population européenne ne pratique jamais de sport

Parmi les Européens les moins sportifs, on peut citer les Bulgares, avec 78% e la population qui ne pratique aucun sport. Viennent ensuite les Maltais (75%), les Portugais (64%) et les Roumains (60%). Dans l’Union européenne, les hommes sont plus nombreux que les femmes à faire de l'exercice ou pratiquer un sport. Le manque de temps et la motivation sont les deux raisons invoquées par les Européens pour expliquer pourquoi ils ne font pas régulièrement d'activité physique.

Une étude publiée en 2017 indique que près de 210 millions d’Européens sont inactifs, soit 28% de la population du continent. En avril dernier, le nouveau baromètre européen du sport et de l'activité physique a été présenté au Forum européen du sport, à Sofia. Cette enquête réalisée tous les quatre ans révèle que 46% de la population européenne ne pratique jamais de sport. Cette proportion augmente continuellement depuis des années (4% de plus qu'en 2013). Le baromètre montre aussi que les Européens pratiquent leurs activités avant tout dehors (40% en Europe et en France), ensuite à la maison (32% en Europe, 20% en France) puis à l'école ou l'université (23% en Europe, 15% en France).

Le genre, l'âge, le niveau d'éducation et la catégorie socio-professionnelle influencent le niveau de pratique des Européens. Plus le niveau d'éducation et la catégorie socio-professionnelle sont élevés, plus le taux de pratique est fort.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail