La police de Las Vegas veut un échantillon d'ADN de Ronaldo

Le Portugais Cristiano Ronaldo.
Le Portugais Cristiano Ronaldo. REUTERS/Alberto Lingria

Nouveau rebondissement dans l’affaire de viol présumé qui oppose le footballeur portugais Cristiano Ronaldo à Kathryn Mayorga. Ce vendredi 11 janvier, la police de Las Vegas a émis un mandat d’arrêt auprès des autorités italiennes pour récupérer l’ADN du joueur de la Juventus Turin.

Publicité

Les précisions de Thomas Moulin

Les enquêteurs veulent savoir si l’ADN de la star portugaise correspond à celui trouvé sur la robe de Kathryn Mayorga, portée au moment des faits le 13 juin 2009.

Aujourd’hui âgée de 34 ans, l’Américaine avait porté plainte pour viol fin septembre en affirmant que Cristiano Ronaldo lui avait versé 375 000 dollars pour la faire taire. Un accord que l’attaquant portugais n’a pas démenti.

En revanche, le joueur de la Juventus Turin continue de nier les accusations de viol et dénonce un coup monté. Pour lui, sa relation avec Kathryn Mayorga était consentie.

Ronaldo doit bientôt comparaître dans une autre affaire

Dans un entretien au quotidien portugais Record le 31 décembre, Ronaldo a dit une nouvelle fois avoir « la conscience tranquille » et être focalisé sur sa saison et son retour en sélection prévu en 2019.

Pourtant son actualité judiciaire est plutôt riche : il doit comparaître lundi 14 janvier devant le tribunal de Madrid pour une fraude fiscale de 14,7 millions d’euros du temps où il évoluait au Real.

En juin, il avait déjà été condamné par le fisc espagnol à une amende de 18,8 millions d’euros et à deux ans de prison avec sursis pour cette fraude.

Il souhaite remplacer cette peine par une amende supplémentaire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail