Accéder au contenu principal

Tour de France cycliste: Egan Bernal en jaune après une étape folle

Le Colombien Egan Bernal.
Le Colombien Egan Bernal. REUTERS/Christian Hartmann
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Egan Bernal a stoppé la domination de Julian Alaphilippe sur le Tour de France 2019, ce 26 juillet, lors d’une 19e étape arrêtée avant la fin, à cause des intempéries. Le Colombien s’est emparé du maillot jaune de leader en effectuant une démonstration lors de l’ascension du col de l’Iseran.

Publicité

Il n’y aura sans doute pas de vainqueur français sur la « Grande Boucle » 2019, pour la première fois depuis Bernard Hinault en 1985. Le rêve de Julian Alaphilippe, leader du Tour de France durant 14 jours au total, a vraisemblablement pris fin ce 26 juillet sur les pentes du col de l’Iseran. Le pensionnaire de l’équipe Deceuninck-Quick Step a explosé sous la pression d’Egan Bernal, qui était 2e au classement général avant cette 19e étape.

L’étape arrêtée avant la fin

Le Colombien s’est livré à une démonstration dans l’ascension du plus haut sommet (2770 mètres) de cette 106e édition. De fait, le coureur de l’équipe Ineos a réalisé une excellente opération, l’organisation ayant décidé de figer les temps au sommet de l’Iseran. Il n'y a d'ailleurs pas eu de vainqueur d'étape, du jamais vu ou presque sur un grand tour.

Le dénouement de la course, rarissime, n’a peut-être pas arrangé les affaires de Julian Alaphilippe. Alors qu’il essayait de rattraper une partie de son retard dans la descente vers Val-D’Isère, le grand espoir du cyclisme tricolore a appris que la suite de la course était « neutralisée », à 37 km de Tignes. Une partie du parcours était en effet devenu impraticable à cause des intempéries et trop dangereuse pour le peloton.

A deux jours de l'arrivée sur les Champs-Élysées parisiens, le tenant du titre Geraint Thomas peut-il encore contester le sacre de son jeune coéquipier, Egan Bernal ? Le Colombien a 45 secondes d'avance sur Julian Alaphilippe et 63 secondes sur Thomas, avant la 20e étape (130 km entre Albertville et Val Thorens).

Une journée sombre pour les Français

Un autre Français a vécu une sale journée : Thibaut Pinot, qui faisait partie des candidats à la victoire finale, a dû abandonner. Il souffre d’une lésion musculaire à la cuisse gauche.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.