Accéder au contenu principal
Rugby

Mondial de rugby: une France poussive bat les Tonga et se hisse en quarts

Le XV de France après sa victoire face aux Tonga en Coupe du monde, le 6 octobre 2019
Le XV de France après sa victoire face aux Tonga en Coupe du monde, le 6 octobre 2019 Edgar Su/Reuters
5 mn

L’équipe de France a été malmenée par les Tonga mais a réussi à garder son avance au tableau d’affichage pour l’emporter dans son avant-dernier match de poule du Mondial au Japon (23-21). Les Bleus sont qualifiés pour les quarts de finale, en dépit d’une prestation mitigée.

Publicité

Le premier contrat est rempli. Le XV de France est en quarts de finale de la Coupe du monde de rugby 2019. Ce regard simple offre une lecture positive de ce dimanche 6 octobre. Au Kumamoto Stadium, au Japon, les Bleus ont validé leur ticket pour le tour suivant en battant les Tonga (23-21). Mais à y regarder de plus près, il n’y a pas vraiment de quoi faire preuve d’un optimisme franc.

L’entame idéale avant l’éclipse

Après les victoires obtenues face à l’Argentine (23-21) et face aux États-Unis (33-9), les Bleus jouaient leur qualification pour les quarts de finale contre les Ikale Tahi (les Aigles des mers), l’équipe la moins bien classée de la poule C. Et très vite, le match a tourné en faveur de la France.

Les Français face aux Tongiens et leur haka, le Sipa Tau, le 6 octobre 2019.
Les Français face aux Tongiens et leur haka, le Sipa Tau, le 6 octobre 2019. Peter Cziborra/Reuters

Une entame de rencontre convaincante avec un premier essai inscrit par Virimi Vakatawa, après un bon travail d’Alivereti Raka sur une attaque rapide (6e). Le même Raka, en bout de ligne, a creusé l’écart plus tard lui-même, en alternant course le long de la ligne de touche et jeu au pied (32e). Avec la justesse de Romain Ntamack au pied, l’équipe de France menait alors 17-0.

Mais un relâchement coupable a permis aux Tonga de revenir avant la pause avec un essai, validé par la vidéo, et une transformation pour Tane Takalua juste avant la pause.

Fin de match tendue

La mi-temps n’a pas permis aux Bleus de reprendre leurs esprits. Au contraire, leurs adversaires en ont profité pour revenir avec encore plus d’envie. Et les Français, un peu perdus, ont craqué une seconde fois. Trop attentiste, Maxime Médard a été piégé par un rebond et Malietoa Hingano en a profité pour aplatir à son tour derrière la ligne de but (47e). Avec la transformation, les Tonga revenaient alors très fort (17-14).

Faute de nouvel essai et de réalisme (deux essais refusés à Charles Ollivon et à Damian Penaud, à chaque fois à cause d’en-avants), la France a repris son souffle par le biais de deux pénalités de Ntamack. Il fallait au moins ça pour pallier aux manques français et au retour tongien.

Les Tonga ont menacé les Français jusqu'au bout lors du Mondial 2019 au Japon.
Les Tonga ont menacé les Français jusqu'au bout lors du Mondial 2019 au Japon. Peter Cziborra/Reuters

En fin de rencontre, un frisson a parcouru le camp tricolore quand Zane Kapeli, trouvé au pied par-dessus la défense des Bleus, a marqué le troisième essai (79e). Avec la transformation, le XV de France sentait le souffle des Tonga dans sa nuque, mais il ne s’est pas sabordé dans les ultimes secondes (23-21).

« On a souffert encore une fois »

C’est donc une victoire très étriquée pour l’équipe de France, avec moins d’essais inscrits que l’adversaire (deux contre trois) et une prestation décevante. Au micro de TF1, le sélectionneur Jacques Brunel ne s’en est pas caché : « On a souffert encore une fois. On démarre bien la partie, on manque beaucoup d’occasions de creuser l’écart, on loupe trois ou quatre possibilités d’essais et on se crispe. Il y a eu des crispations, des erreurs. On n’arrive pas à maîtriser en début de deuxième période. »

L’entraîneur souhaite maintenant profiter de la semaine pour « remettre un peu d’ordre ». Certes, la France est déjà qualifiée pour les quarts de finale. « J’espère que ça va nous libérer », glisse Brunel. Mais samedi 12 octobre, ce sera une autre histoire pour le dernier match de la poule C contre la redoutable Angleterre. Ce match déterminera qui terminera premier et second du groupe.

Ensuite, il sera temps de passer aux choses encore plus sérieuses avec l’affiche des quarts de finale, soit face au pays de Galles, soit face à l’Australie. Des adversaires qui sont, comme l’Angleterre, d’un tout autre calibre que les Etats-Unis ou les Tonga…

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.