Accéder au contenu principal

Hand: les Messines sauvent un précieux point contre Esbjerg en Ligue des champions

2 mn
Publicité

Paris (AFP)

Sur un tir d'Orlane Kanor à la dernière seconde, les handballeuses de Metz ont sauvé dimanche le point du match nul à domicile contre Esbjerg (31-31), primordial dans la course à la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions.

Avec neuf points au compteur à trois journées de la fin du tour principal, les joueuses d'Emmanuel Mayonnade partagent la première place du groupe avec les Russes de Rostov et leurs adversaires du jour.

Alors qu'il reste encore six points à distribuer, les Dragonnes en comptent quatre d'avance sur les Norvégiennes de Kristiansand, cinquièmes. Une marge qui devrait suffire pour se qualifier pour les quarts, mais l'objectif reste une place parmi les deux premières, pour bénéficier d'un match retour à domicile en quart.

D'autant plus que les Messines sont désormais invaincues dans leurs imprenables Arènes depuis plus de trois ans, leur dernière défaite à la maison remontant au 28 janvier 2017 face aux Hongroises du Ferencvaros.

Mais cette invincibilité a été fortement mise en danger dimanche. A égalité à la pause (15-15), les coéquipières de Grâce Zaadi ont refait la course derrière au score en seconde période.

"C'était très compliqué. C'est une très bonne équipe, on a eu beaucoup de problèmes avec Estavana Polman (9 buts, meilleure marqueuse, NDLR). Après on a réussi à se reconnecter toutes ensembles", a commenté Orlane Kanor au micro de beIN Sports.

Sur la fin de la rencontre, les Messines ont eu trois balles pour égaliser à 29-29, toutes ratées. Et c'est finalement Kanor qui a arraché le nul sur une dernière extension à la dernière seconde.

"C'est important de faire des matches comme ça. Tout s'est passé dans la tête. Même sur le banc, c'était incroyable. C'est bien que l'on ne perde pas", a souligné Méline Nocandy au micro de beIN Sports.

Metz, amoindri par de nombreuses blessures, se déplacera à Rostov dans deux semaines (dimanche 22 février, 14h00), pour un nouveau choc.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.