Ligue des champions: l’Atalanta et Leipzig s’invitent en quarts de finale

Les joueurs de l'Atalanta Bergame fêtent un des buts de Josip Ilicic face au Valence CF, devant des tribunes interdites aux spectateurs à cause du coronavirus.
Les joueurs de l'Atalanta Bergame fêtent un des buts de Josip Ilicic face au Valence CF, devant des tribunes interdites aux spectateurs à cause du coronavirus. Pool/Handout

L’Atalanta Bergame (Italie) et le RB Leipzig (Allemagne) ont déjoué les pronostics en se qualifiant avec brio pour les quarts de finale de la coupe d’Europe des clubs de football (Ligue des champions UEFA), ce 10 mars 2020. Le club allemand a battu Tottenham (3-0) et la formation italienne a gagné 4-3 à Valence, en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions.

Publicité

Les deux « petits poucets » des huitièmes de finale de la Ligue des champions 2020 (C1) verront le printemps du football européen. L’Atalanta Bergame (Italie) et le RB Leipzig (Allemagne) se sont en effet qualifiés pour les quarts de finale de la plus prestigieuse coupe d’Europe des clubs de foot, ce 10 mars 2020. Ce sera d’ailleurs une grande première pour ces deux formations.

Leipzig lessive Tottenham

Après un succès probant 1-0 à Londres, le 19 février dernier, le RB Leipzig (RBL) a remis le couvert, ce 10 mars. Le RBL a lessivé le Tottenham entraîné par José Mourinho. Un doublé de l’Autrichien Marcel Sabitzer (10e et 22e) a plongé les vice-champions d’Europe en plein doute, dès la première période. Le remplaçant de Sabitzer, Emil Forsberg, a donné la dernière claque aux Londoniens, à la 87e minute.

Les « Spurs » étaient certes privés de plusieurs joueurs. Mais ils ressemblent de moins en moins à l’équipe qui avait fait plier le Borussia Dortmund, Manchester City et l’Ajax Amsterdam, la saison passée.

Orgie offensive pour l’Atalanta et Ilicic

L’Atalanta, qui disputait la Champions League pour la première fois de son histoire, a réitéré son festival offensif du match aller (4-1), face au Valence CF. « La Dea » (le surnom du club) a une nouvelle fois humilié son adversaire, cette fois en Espagne. L’homme de la soirée aura été le Slovène Josip Ilicic, auteur d’un rare quadruplé (3e, 43e, 71e et 82e) à ce stade de la compétition. Les visiteurs ont été bien aidés par deux penalties concédés par le défenseur Mouctar Diakhaby.

Un doublé de Kevin Gameiro (21e, 50e) et un but de Ferran Torres (67e) n'ont pas permis aux Valenciens d’éviter une défaite. Seule consolation pour eux : il n’y avait quasiment personne dans les tribunes (en raison de l’épidémie de coronavirus qui sévit en Italie) pour assister à cette débâcle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail