Accéder au contenu principal

Super Rugby: les Argentins s'inquiètent pour l'avenir des Jaguars

3 mn
Publicité

Buenos Aires (AFP)

Les effets de la pandémie de coronavirus sur le rugby de l'hémisphère sud sont venus obscurcir l'horizon des Jaguars, la franchise argentine finaliste l'an dernier du Super Rugby.

Alors que l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud sont en train de s'organiser pour jouer à domicile, les Jaguars, isolés à plusieurs milliers de kilomètres, sont obligés de repenser leur avenir.

La Fédération argentine de rugby (UAR) a déjà autorisé les joueurs à trouver des accords avec d'autres clubs ou franchises, en dehors du pays et même du continent, pour ne pas perdre le rythme de la compétition.

L'ailier Juan Manuel Leguizamón, qui est actuellement aux Etats-Unis, a exprimé dans Milenium Sports la "tristesse générale" de ses coéquipiers au sein des Jaguars: "ils espèrent tous qu'on va trouver une solution, pour éviter la disparition de 35 ou 40 contrats".

En Nouvelle-Zélande et en Australie, cinq franchises vont disputer à partir du mois de juillet un Super Rugby domestique, mais les difficultés de transport et de logistique vont empêcher les Japonais d'y participer.

Pour les Argentins, une perspective serait de se joindre en 2021 au Super Rugby sud-africain, mais à condition de mobiliser 40 joueurs pendant près de quatre mois, avec des coûts élevés et des revenus limités.

Plus réaliste, la Super Ligue des Amériques, créée récemment, provoquerait moins de dépenses et les Jaguars en seraient automatiquement les favoris. L'an dernier, ils n'ont cédé qu'en finale du Super Rugby face aux Crusaders néo-zélandais.

Emiliano Boffelli, l'un des meilleurs Jaguars, a déjà reçu des offres de Paris et de clubs anglais, tout comme le talonneur Julián Montoya et le capitaine Jerónimo de la Fuente, alors que le Stade Français était plutôt intéressé par le deuxième ligne Guido Petti.

"Je vais attendre la dernière minute pour prendre une décision, mais s'il y a une offre européenne qui soulage l'UAR, je l'accepterai", a indiqué de la Fuente, pour qui l'arrêt de la participation des Jaguars en Super Rugby serait "douloureux".

Plusieurs joueurs arrivent en fin de contrat cette année, comme De la Fuente, Matías Alemanno, Joaquín Díaz Bonilla, Matías Moroni, Francisco Gorrissen et Matías Orlando.

Les très bons résultats des Pumas aux Mondiaux 2007 et 2011 leur avaient permis de rejoindre le Tri-Nations de l'hémisphère sud devenu, avec eux, le Rugby Championship. Puis les Jaguars ont rejoint le Super Rugby et obtenu tout de suite d'excellents résultats.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.