Accéder au contenu principal

Elections à la FFR: Laporte candidat à un nouveau mandat

3 mn
Publicité

Paris (AFP)

Bernard Laporte, président sortant, est candidat à un deuxième mandat à la présidence de la Fédération française de rugby (FFR), a-t-il confié à l'AFP mardi, à un peu moins de trois mois de l'élection.

"J'ai attendu l'assemblée générale de samedi, la dernière précédant l'élection, pour voir ce qu'en pensaient les clubs. Quand je vois le plébiscite qu'on a eu, ça nous encourage, moi et mon équipe, à continuer et à transformer l'essai", a expliqué Laporte, en poste depuis 2016, dans un entretien à l'AFP.

Les élections sont prévues le 3 octobre alors que l'opposition, menée par le président de la ligue Ile-de-France Florian Grill, avait réclamé un report en raison de la crise sanitaire.

"Je ne me déclare pas tard. Avec ce que nous avons vécu, il fallait être à la tâche, chez les clubs. La preuve, avec le plan de relance, c'était beaucoup beaucoup de travail, beaucoup beaucoup de visioconférences. En plus, j'ai été élu vice-président de World Rugby et là aussi, c'était beaucoup de visios en parallèle. C'est normal mais j'ai préféré rester à la tâche pour accompagner les clubs et me déclarer au dernier moment", a assuré le président sortant, élu en 2016 aux dépens du sortant Pierre Camou.

"Je resterai président jusqu'au 3 octobre: je ne crois pas qu'une institution comme la notre puisse se passer de président", a-t-il ajouté.

L'ancien sélectionneur des Bleus (1999-2007) explicitera son programme, "axé sur quinze sujets forts", ainsi que sa liste, "dans quelques jours".

Mais pas question de tout chambouler. "On va continuer le chantier. On était parti sur 44 engagements, on en a fait beaucoup. Il y en a qui sont en pleine phase de réalisation, tout n'est pas terminé (...) On a fait beaucoup pour les clubs mais on veut continuer à être à l'écoute des clubs et à être une fédération qui reverse aux clubs", a affirmé Laporte, 56 ans.

"Je veux accélérer les réformes, que la fédération soit encore plus proche des clubs, plus au service des clubs, qu'elle leur donne encore plus de moyens. Je sais que l'émancipation passe par les clubs, qu'ils aient les moyens de bien travailler", avancé Laporte.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.