Football: Ibrahimovic toujours aussi «zlatanesque»

Le Suédois Zlatan Ibrahimovic.
Le Suédois Zlatan Ibrahimovic. REUTERS/Alessandro Garofalo

À 38 ans, Zlatan Ibrahimovic revient à son meilleur niveau avec l’AC Milan depuis la reprise du Championnat italien. Ce 7 juillet 2020, contre la Juventus Turin (4-2), il a été l’un des artisans de la victoire, alors que les Milanais étaient menés 2-0. Après la rencontre, le Suédois s’est montré provocateur devant les médias, comme à son habitude.

Publicité

Mardi, Zlatan Ibrahimovic a mené l’AC Milan vers la victoire en marquant sur penalty à l’heure de jeu. Les Milanais ont ensuite renversé la Juventus Turin en inscrivant trois buts en un quart d’heure (score final : 4-2). L’attaquant suédois est en pleine forme: deux buts et deux passes décisives lors des deux derniers matches. Une belle dynamique alors que sa blessure au mollet, à l’entraînement fin mai, avait fait courir des rumeurs concernant une éventuelle retraite.

Mais Ibrahimovic, qui aura 39 ans en octobre, ne compte pas s’arrêter là, après bientôt 21 ans au plus haut niveau. Interrogé hier par le média DZN après le match, l’ancienne star du PSG a affirmé qu’elle se sentait encore en mesure de jouer. « Je suis vieux, ce n'est pas un secret, mais l'âge n'est qu'un nombre, a-t-il expliqué. Je fais des bons entraînements, je gère mon rythme et aujourd'hui j'ai joué plus que contre la Lazio. Je vais bien et j'essaie d'aider l'équipe de quelque manière que ce soit ». Avant d’ajouter, avec l’ironie qui le caractérise : « Je fais l'entraîneur, le président et le joueur mais je n'ai qu'un salaire. »

«Peut-être la dernière fois que les fans me voient en live»

Malgré l’enthousiasme des supporters rossoneri, « Ibra » serait plus proche de quitter la Lombardie que de prolonger son contrat (qui court jusqu’au 31 août). Le probable départ de l’entraîneur, Stefano Pioli, ainsi que du directeur sportif, Paolo Maldini, pourrait inciter le géant suédois à rejoindre un autre club. « Il reste encore un mois pour m'amuser. Il y a certaines choses qui se passent ici que nous ne contrôlons pas. Je suis désolé pour les fans mais c'est peut-être la dernière fois qu'ils me voient en live. À vous de lire entre les lignes... », a-t-il déclaré hier, alors que les médias italiens évoquent l’arrivée de l'Allemand Ralf Rangnick avec une double casquette d'entraîneur et de directeur sportif.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail