Accéder au contenu principal

MMA: Mounir Lazzez, un aigle tunisien dans la cage de l’UFC

Le Tunisien Mounir Lazzez fera ses grands débuts à l'UFC le 16 juillet 2020.
Le Tunisien Mounir Lazzez fera ses grands débuts à l'UFC le 16 juillet 2020. MTK Global
3 mn

Le Tunisien Mounir Lazzez va effectuer ses grands débuts au sein de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la toute puissante ligue d’arts martiaux mixtes (MMA), face au Ghanéen Abdul Razak Alhassan, le 16 juillet 2020 près d’Abou Dabi. Ce Sfaxien, qui vit et s’entraîne aux Émirats arabes unis, compte bien s’imposer chez les mi-moyens de l’UFC, malgré une concurrence féroce. Focus.

Publicité

Le 16 juillet 2020, Mounir Lazzez rentrera dans l’octogone de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) pour la première fois et par la même occasion dans l’histoire de la toute puissante ligue d’arts martiaux mixtes (MMA). En affrontant le Ghanéen Abdul Razak Alhassan près d’Abou Dabi, le Tunisien deviendra en effet le premier combattant de l’UFC né, élevé et vivant dans un pays arabe [1].

Chez lui, sur la « Fight Island »

Ce statut, ce Sfaxien basé à Dubaï en est particulièrement fier. « Je veux montrer au monde et à l'UFC que les combattants arabes, qui ont été laissés de côté pendant si longtemps, méritent d'être sur la grande scène, lance-t-il à RFI. J'espère pouvoir laisser une empreinte permanente dans l'expansion du sport dans la région ».

En attendant, Mounir Lazzez devrait être une des attractions de l’UFC on ESPN: Kattar vs. Ige, qui se déroulera sur la très touristique île de Yas (même si l’affrontement se déroulera à huis-clos à cause du coronavirus). Un lieu, rebaptisé un peu exagérément « Fight Island » par l’UFC, que connaît bien cet Emirati d’adoption. « Qui sait si j'aurais reçu l'appel (de l’UFC) si cet événement avait eu lieu ailleurs dans le monde », lâche celui qui s’attend également à un fort soutien de la part de ses compatriotes. « Les Tunisiens sont fiers et heureux de voir l’un des leurs au plus haut niveau, affirme-t-il. Mais pour être franc, je me suis tellement investi dans mon camp d’entraînement que je n’ai pas vraiment fait attention à ce qu’il se passait à l’extérieur ».

Une concurrence féroce

À l’UFC, en plus du redoutable et revanchard Alhassan, Mounir Lazzez va devoir faire face à une cohorte de combattants féroces. « J’accepte ce défi, martèle celui qui évoluera donc dans la très relevée catégorie des mi-moyens. Les fans occasionnels de la région vont peut-être se dire : "Oh, il est dans la division de Jorge Masvidal, Nate Diaz, Tyron Woodley, Colby Covington, Demian Maia, Kamaru Usman et Gilbert Burns ? Ça craint !" Mais je ne peux pas envisager les choses de cette façon. Je ne peux pas regarder les meilleurs et me dire qu’ils sont trop loin. Je dois faire ce qu'ils ont réussi : gravir les échelons pour atteindre un stade où je pourrais me battre à leur niveau et, espérons-le, finir par me battre pour un titre ».

Cette ascension vers l’Everest du MMA, celui qu’on surnomme « The Sniper » la prépare depuis 2012 avec le Team Nogueira. Une structure fondée par les frères jumeaux brésiliens, Antônio Rodrigo Nogueira et Antônio Rogério Nogueira, deux légendes des sports de combat, et au sein de laquelle le Tunisien fait office de coach de Muay Thai. C’est d'ailleurs là que Mounir Lazzez a bâti ses principaux succès, dans des ligues asiatiques (Dubai FC, Desert Force, Phoenix Fighting Championship, Brave FC, ADW - UAE Warriors et Probellum MMA).

Un style spectaculaire

À Dubaï, cet ex-champion d’Afrique de kickboxing a appris les bases d’autres arts martiaux. Celui qui présente un bilan de 9 victoires et 1 défaite en MMA conclut : « J'aime me battre. Je préfère tenter le KO que de jouer prudemment et essayer de gagner de manière ennuyeuse, sur décision. Ce sont mes KO flashy qui m'ont amené ici, et ce sont eux qui pousseront les gens à me soutenir pour avoir la ceinture ! Pour moi, c'est autant un divertissement que du sport et je veux faire le show. »


[1] De nombreux athlètes ayant des racines en Afrique du Nord ou au Moyen-Orient, mais qui sont nés et/ou qui ont grandi dans des pays non-arabes, ont évolué ou évoluent encore à l'UFC.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.