Accéder au contenu principal

Washington Redskins: causes et conséquences d'un changement de nom

Un fan des Washington Redskins, équipe de football américain au nom controversé, pose avec le maillot de la franchise de NFL.
Un fan des Washington Redskins, équipe de football américain au nom controversé, pose avec le maillot de la franchise de NFL. REUTERS/Kevin Lamarque
3 mn

Après avoir résisté durant des décennies, l'équipe de football américain (NFL) de Washington a annoncé ce 13 juillet 2020 l'abandon de son nom. La franchise de NFL a ainsi cédé à la pression d'une partie de l'opinion et de ses parraineurs qui critiquaient la connotation raciste envers les Amérindiens de « Redskins ».

Publicité

Bientôt, on n’appellera plus les joueurs de football américain (NFL) de Washington, les Redskins, les « peaux rouges », une référence péjorative aux Amérindiens. À l’échelle de la planète, ce changement de nom et de logo peut sembler anecdotique. Mais à l’échelle des États-Unis, cette décision, qui concerne une franchise de NFL aussi iconique, fait figure de séisme.

Parce que cette équipe, très populaire dans l’univers du sport nord-américain et qui est valorisée à 3,4 milliards de dollars, a remporté trois fois le Super Bowl (1982, 1987 et 1991). Mais aussi et surtout à cause du contexte et des implications de ce choix. L’Amérique reste en effet en pleine ébullition suite à la mort de George Floyd.

Une vieille querelle

Le débat sur le nom et le logo de cette franchise n’a pourtant rien de nouveau. En 1933, celle-ci quittait Boston pour Washington DC et délaissait les « Braves » pour son appellation actuelle. Durant les années 1970, cette identité commençait déjà à susciter des critiques. En 2013, malgré de nouvelles pressions, le propriétaire des Redskins, Dan Snyder, avait rejeté avec véhémence toute modification. « Nous ne changerons jamais le nom, avait-il alors martelé dans le quotidien USA Today. C’est simple. JAMAIS. Vous pouvez l’écrire en majuscules ».

Une idée pourtant pas si insolite. En 1997, l’équipe de NBA (basket-ball) voisine, les Washington Bullets (les « balles »), avait ainsi décidé de devenir les Wizards (« sorciers »). Elle estimait que faire référence aux armes à feu n’était pas du meilleur goût…

Les Redskins n’avaient toutefois pas suivi la même voie que les Wizards, malgré les nombreux appels du pied. Dan Snyder jugeait, au contraire, que sa marque était un hommage aux Indiens d’Amérique du Nord.

Un contexte lourd et la pression des sponsors

Le 25 mai 2020, la mort de George Floyd puis le mouvement Black Lives Matter ont cependant relancé le débat sur le sort des minorités des États-Unis. Un peu partout dans le pays, des manifestants et activistes ont rappelé la part d’ombre du passé de la nation. Certains n’ont pas hésité à déboulonner des statues représentant des personnalités controversées.

Le 9 juillet, les Redskins ont ainsi fêté leurs 88 ans, dans ce contexte lourd. Les associations amérindiennes sont reparties à la charge, ces dernières semaines. Et, cette fois, leurs critiques ont fait mouche. Le 2 juillet dernier, l’entreprise FedEx, qui a donné son nom au stade des Redskins contre 205 millions de dollars, a demandé à Dan Snyder de revoir sa position. D’autres multinationales, comme Nike, Pepsi ou Bank Of America, ont également haussé le ton. La plateforme de vente en ligne Amazon, elle, a annoncé qu’elle ne vendrait plus de produits dérivés de la franchise NFL.

D’autres équipes bientôt concernées ?

Ces pressions culturelles et surtout financières ont semblent-elles fait des remous bien au-delà des seuls Redskins et de la NFL. Le 3 juillet, les Cleveland Indians, équipe de baseball MLB, ont ainsi indiqué qu’ils songeaient à une nouvelle dénomination.

Les spécialistes en communication et marketing vont alors entrer en scène. Car, comment bâtir une nouvelle identité sans déstabiliser le public et les fans, habitués à tout un univers et une histoire emblématiques ? Certains ont visiblement, d’ores et déjà, du mal à accepter ces bouleversements. À commencer par le président des États-Unis. « Les Washington Redskins & Cleveland Indians, deux franchises sportives légendaires, semblent changer de nom pour être politiquement correct », a ainsi déploré Donald Trump sur Tweeter.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.