Accéder au contenu principal

MMA: débuts diaboliques du Marocain Youssef Zalal à l’UFC

Le Marocain Youssef Zalal.
Le Marocain Youssef Zalal. Zuffa LLC/Chris Unger
4 mn

Youssef Zalal a battu l’Américain Peter Barrett par décision unanime des juges, ce 9 août 2020 à Las Vegas, lors d’une soirée organisée par l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus puissante ligue d’arts martiaux mixtes (MMA) au monde. Celui qu’on surnomme le « Diable marocain » poursuit ses débuts remarqués à l’UFC, avec une troisième victoire de suite.

Publicité

Avec trois victoires en autant de combat à l’Ultimate Fighting Championship (UFC), les débuts de Youssef Zalal dans le temple des arts martiaux mixtes (MMA) sont décidément plus que réussis. Il est en effet le seul combattant de l’UFC à avoir gagné trois combats en 2020. Le Marocain a battu un Américain, par décision des juges, pour la troisième fois de suite, ce 8 août 2020 à Las Vegas. Après Austin Lingo en février, puis Jordan Griffin en juin, le natif de Casablanca a dominé Peter Barrett. Il aurait même pu mettre fin aux débats très rapidement, son coup de pied retourné ayant envoyé son adversaire au tapis au bout de 21 secondes.

Valeur montante

S’il n’a pas mis KO Barrett, ce geste a permis à celui qu’on surnomme le «Diable marocain » de conquérir de nouveaux fans. « Je suis vraiment énervé de ne pas avoir mis un terme au combat. C’est ce que l’UFC veut, des finitions », a réagi l’intéressé en conférence de presse, après sa victoire. Bandeau aux couleurs du Maroc sur le front, Youssef Zalal s’est montré modeste lorsqu’il a été interrogé sur sa percée éclaire dans la catégorie des poids plumes. « Je prends les choses pas à pas, je ne suis pas pressé, a-t-il assuré, du haut de ses 23 ans. J’ai voulu me précipiter au début de ma carrière en MMA et c’est pour ça que j’ai perdu deux combats. Mais on apprend de ses erreurs. Ces deux défaites ont été les meilleures leçons de ma vie ».

C’était en 2019, au sein de la Legacy Fighting Alliance, une ligue mineure de MMA basée au Texas. Depuis, celui qui a débuté par le kickboxing à l’âge de 10 ans a enchaîné quatre succès, dont les deux derniers en moins de six semaines. Le bilan de ce cogneur est donc désormais de 10-2 en MMA. Il se rapproche progressivement du Top 15 de la division, dont le Nigérian Sodiq Yusuff fait déjà partie. « Zalal est un jeune combattant très très talentueux, s’est enthousiasmé Luke Thomas, animateur d’une émission spécialisée sur le MMA, pour la radio Sirius XM. S'il parvient à rester concentré, il sera capable de faire quelque chose de spécial ».

« J’étais au bord du suicide »

Véritable boule d’énergie et de bonne humeur au micro, celui qui vit dans le Colorado (États-Unis) et qui s’entraîne et entraîne à la Factory X, a pourtant vécu des moments difficiles. « Il y a onze ans, j’étais au Maroc, a rappelé Youssef Zalal. Je ne savais pas ce que j’allais faire de mon avenir. Je n’en avais vraiment pas la moindre idée, pour être franc. Et, lorsque mon frère est mort, il y a cinq ans, j’étais au bord du suicide. Mais maintenant, mes coaches me disent que je suis le seul combattant de l’UFC à avoir 3 victoires en 2020. C’est un don du ciel. Il faut savoir profiter des occasions et en tirer le meilleur profit ». Jusqu’à présent, le Casaoui a diablement bien su saisir sa chance à l’UFC.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.