Accéder au contenu principal

Athlétisme: records du monde pour Letesenbet Gidey (5.000) et Joshua Cheptegei (10.000m)

L'Éthiopienne Letesenbet Gidey et l'Ougandais Joshua Cheptegei sont entrés dans l'histoire de l'athlétisme, ce 7 octobre 2020 à Valence (Espagne), avec les records du monde respectifs du 5.000m féminin et du 10.000m masculin.
L'Éthiopienne Letesenbet Gidey et l'Ougandais Joshua Cheptegei sont entrés dans l'histoire de l'athlétisme, ce 7 octobre 2020 à Valence (Espagne), avec les records du monde respectifs du 5.000m féminin et du 10.000m masculin. JOSE JORDAN / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Letesenbet Gidey et Joshua Cheptegei ont signé deux performances marquantes en athlétisme, ce 7 octobre 2020 à Valence. Avec un chrono de 14 minutes, 6 secondes et 62 centièmes, l'Éthiopienne a battu le record du monde du 5.000 m détenu par sa compatriote Tirunesh Dibaba depuis 2008. L’Ougandais, lui, a effacé la référence établie en 2005 par l’Éthiopien Kenenisa Bekele sur 10.000 mètres, avec un temps de 26 minutes et 11 secondes. Toutes les conditions étaient réunies pour permettre ces exploits.

Publicité

Voilà deux performances, réalisées le même soir à Valence en Espagne, qui vont faire causer. Ce 7 octobre 2020, l’Éthiopienne Letesenbet Gidey et l’Ougandais Joshua Cheptegei ont respectivement battu les records du monde du 5.000 mètres féminin et du 10.000 mètres masculin. Gidey et Cheptegei ont au passage effacé les références de deux légendes de l’athlétisme venues d’Éthiopie : Tirunesh Dibaba et Kenenisa Bekele.

La plus grosse surprise est venue de Gidey, jeune fondeuse encore loin d’avoir la réputation de sa glorieuse aînée. À 22 ans, la double championne du monde juniors de cross (2015, 2017) a en effet fait valser le record établi en 2008 par Dibaba, 14 minutes, 11 secondes et 15 centièmes. Son chrono à Valence : 14 minutes, 6 secondes et 62 centièmes.

Joshua Cheptegei est davantage un habitué des exploits. Il avait déjà dépossédé Bekele de son record du monde du 5.000 mètres. Cette fois, il s’est attaqué avec succès à son chrono réalisé en 2005 (26 minutes, 17 secondes et 53 centièmes) en couvrant les 10.000 mètres en 26 minutes et 11 secondes.

Des conditions optimales

Toutes les conditions étaient toutefois réunies pour permettre à Cheptegei et Gidey de marquer l'histoire de la course de fond : des lièvres de très haut niveau et un système lumineux donnant le tempo le long de la piste, déjà expérimenté cette année aux meetings d'Oslo, Monaco et Bruxelles. Le tout sous une température très agréable (près de 23°). L’événement était en outre organisé par leur société de management (Global Sports Communication).

Les deux athlètes est-africains ont peut-être aussi tiré avantage de nouvelles pointes produites par l’équipementier Nike. Ces « chaussures magiques » ont la réputation d’améliorer grandement les performances.

La Fédération internationale d’athlétisme (World Athletics), durement touchée par la pandémie de Covid-19 et en manque de compétitions à mettre en lumière, s’est en tout cas empressée de saluer ces prouesses.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.