Accéder au contenu principal

Top 14: Pau s'en sort de justesse devant Bordeaux-Bègles

Le troisième ligne aile samoan de Pau, Giovanni Habel, passe la balle lors du match de Top 14 à domicile, le 17 octobre 2020
Le troisième ligne aile samoan de Pau, Giovanni Habel, passe la balle lors du match de Top 14 à domicile, le 17 octobre 2020 AFP
3 mn
Publicité

Pau (AFP)

Pau, troisième du Top 14, a confirmé son nouveau statut en dominant difficilement une équipe de Bordeaux-Bègles très indisciplinée (29-24) samedi au Hameau, à l'occasion de la 5e journée.

D'abord bousculée par des Girondins déterminés (0-13, 20e), la Section a trouvé les ressources, comme la semaine dernière contre Lyon, pour inverser la donne et s'offrir un succès au final logique vu la physionomie du match.

Pour l'UBB, privée de match la semaine dernière contre Clermont en raison du Covid-19, c'est un troisième revers de rang qui vient sanctionner les hommes de Christophe Urios qui ont failli dans la discipline (3 cartons jaunes). Ils se satisferont du point de bonus défensif décroché à la dernière minute grâce à un essai de Cordero.

D'entrée, les intentions étaient bordelaises, avec un besoin de se racheter de la copie livrée à Lyon qui n'avait pas plu à leur manager. En mettant du rythme, l'UBB a contrarié Pau, notamment en mêlée, le point fort béarnais en ce début de saison.

Après une pénalité de Botica, un maul porté ravageur écroulé à quelques centimètres de l’en-but a donné le ton, suivi d'une séquence de pick and go envoyant Diaby derrière la ligne (10-0).

L'orage a duré encore cinq minutes, le temps que Botica enchaîne avec une nouvelle pénalité, avant que la Section ne remette de l'ordre dans son jeu. Plus à l'aise dans le jeu au sol, Pau s'est rapproché au fil du temps (9-16, 40e) avant d'accélérer au retour des vestiaires avec une mêlée redevenue conquérante.

Puis sur une combinaison, Votu est tombé sur la ligne, empêché illicitement d'aplatir par Poirot. La double peine s'est appliquée: carton jaune pour le pilier international et essai de pénalité (16-16, 42e), le 3e pour les Béarnais cette saison.

Malgré une double supériorité numérique - carton jaune pour Petti - les hommes de Nicolas Godignon ont alors péché pour prendre l'ascendant, avant d'être aidés par une faute bête de Seuteni sur Lespiaucq, valant dix minutes de placard selon l'arbitre.

Cette fois, les palois n'ont pas gâché l'opportunité de prendre enfin les devants sur un ballon écarté après un maul porté et conclu par Septar (23-19, 70e), confirmé par deux pénalités de Hastoy (73e, 78e).

Heureusement pour l'UBB, une remontée express de son arrière Buros a donné à Cordero l'occasion de décrocher un bonus défensif. Un moindre mal au regard de son entame.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.