Accéder au contenu principal

Coupe du monde slopestyle: L'"incroyable" victoire de Tess Ledeux

La joie de la Française Tess Ledeux, après sa 2e manche lors des Championnats du monde de freestyle, le 2 février 2019 au Canyons Village à Park City (Utah)
La joie de la Française Tess Ledeux, après sa 2e manche lors des Championnats du monde de freestyle, le 2 février 2019 au Canyons Village à Park City (Utah) GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
3 mn
Publicité

Alpes de Stubai (Autriche) (AFP)

"Incroyable, un des plus beaux +runs+ de ma vie!" Pour son retour sur les pistes neuf mois après une grave blessure, Tess Ledeux s'est imposée samedi en slopestyle en ouverture de la coupe du monde à Stubai (Autriche).

L'ancienne championne du monde de slopestyle et actuelle tenante du titre de Big Air des X-Games, qui fêtera lundi ses 19 ans, avoue qu'elle ne s'attendait pas à une telle performance, dans un entretien téléphonique avec l'AFP.

QUESTION: Cette victoire d'entrée a-t-elle été une surprise pour vous?

REPONSE: "Oui. J'étais sur un retour de blessure, c'était ma première compétition de la saison, dans ces cas là il y a toujours plein de doutes, et arriver à faire une performance comme mon premier +run+, c'était une surprise pour moi. Ca fait trois jours que je disait à mon coach que je ne serai pas capable de faire un +run+ comme ça, et puis j'ai modifié de petites choses, et c'est incroyable, je fais un des plus beaux +runs+ de ma vie. Dans le deuxième +run+, le vent s'est levé, on l'avait de face et ça nous a freinées".

Q: Aviez-vous une appréhension après votre blessure au genou de février?

R: "Quand j'ai repris l'entraînement en août et septembre oui, il y avait un peu de peur. On se demande si on retrouvera le niveau perdu, on se pose plein de questions. Réussir un bon retour comme ça, ça fait du bien. Maintenant je me sens super bien physiquement, et psychologiquement aussi, parce que ce n'était pas facile ces derniers temps, à l'entraînement il y avait des bons jours, des jours moins bien, je ne me rendais pas vraiment compte où j'en étais, j'avais l'impression de ne pas très bien skier".

Q: Comment se passe ce début de saison sous le signe du Covid-19?

R: "Le huis clos ne change pas grand chose pour nous, il y a une bonne ambiance dans notre discipline, et de toute façon on n'a pas toujours beaucoup de public en slopestyle. Après, notre prochain rendez-vous de coupe du monde n'est qu'en janvier, c'est un peu dommage mais on fait avec. Ca va nous laisser du temps pour travailler à l'entraînement des choses qu'on n'a pas le temps de travailler d'habitude, et ça va permettre de passer les fêtes en famille".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.