Agnès Keleti, doyenne des championnes olympiques et rescapée, fête ses 100 ans

La gymnaste championne olympique et championne du monde à la retraite hongro-israélienne Agnès Keleti pose pour des photos alors qu'elle est assise devant une affiche de sa biographie dans son appartement à Budapest le 6 novembre 2020.
La gymnaste championne olympique et championne du monde à la retraite hongro-israélienne Agnès Keleti pose pour des photos alors qu'elle est assise devant une affiche de sa biographie dans son appartement à Budapest le 6 novembre 2020. AFP - ATTILA KISBENEDEK

Une des plus grandes gymnastes de l'histoire célèbre ses 100 ans aujourd’hui et c'est un miracle. Agnès Keleti est née le 9 janvier 1921. Elle a échappé au nazisme et aux camps, au Stalinisme et à la prison. Elle vit à Budapest.

Publicité

« Je me sens bien. Le truc, en fait, c'est qu'il ne faut pas se regarder dans un miroir ! » Agnès Keleti a le visage fripé par les malheurs, les cheveux gris au carré, et les yeux qui pétillent comme à ses plus belles heures. Elle est née il y a 100 ans à Budapest et c'est une miraculée.

Un siècle au cours duquel, juive, elle échappe d'abord à l'holocauste et à Auschwitz dont reviendront sa mère et sa sœur mais pas son père. Agnès usurpe l'identité, échange les vêtements et prend l'accent d'une jeune femme de ménage chrétienne et – ironie du sort – travaille au service d'un général nazi.

La guerre finie, elle reprend sa carrière de gymnaste, dont sa religion l'avait écartée dès 1939. Privée des Jeux de Londres en 1948 pour cause de blessure 3 semaines avant, elle brille à ceux d'Helsinki en 1952 et surtout à Melbourne en 1956. Au total, elle remporte 10 médailles olympiques en tout dont 5 en or.

La championne olympique la plus âgée encore en vie

Nous sommes alors fin 1956 et les troupes soviétiques mettent sous leur coupe la Hongrie. Agnès Keleti décide de ne pas rentrer au pays. Elle reste en Australie puis file en Israël dont elle prend la nationalité. Elle ne reviendra à Budapest qu'en 1983, en visite, puis de façon définitive en 2015.

Ce 9 janvier 2021, il ne s'agit pas de célébrer l'athlète qu'elle fut, mais la femme de tête qu'elle est encore à 100 ans. Elle est en colère contre ses médecins qui lui ont interdit de faire le grand écart, qu'elle faisait encore à la perfection ces derniers mois. Agnès Keleti est aujourd'hui la championne olympique la plus âgée encore en vie. Mais aussi une légende et un exemple.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail