Mondial de handball: l’Angola et la RDC chutent d’entrée

L'Argentin Diego Simonet face à la RDC, le 15 janvier 2021.
L'Argentin Diego Simonet face à la RDC, le 15 janvier 2021. AFP - MOHAMED ABD EL GHANY
3 mn

L’Angola s’est incliné face au Qatar lors de la première journée de phase de groupes ce vendredi 15 janvier (30-25), tout comme la RDC qui affrontait pour son premier Mondial l’Argentine (28-22).

Publicité

Six ans après sa finale dans son Mondial à domicile, le Qatar n’a pas confirmé sur la scène internationale. L'équipe a même raté sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo.

L'émirat gazier avait une revanche à prendre lors de ce Mondial 2021 en Égypte. Pour cette première journée de phase de groupes, le Qatar a dominé l'Angola (30-25). Les meilleurs buteurs qatariens se nomment Ahmad Madadi (8 buts) et le tandem Frankis Marzo-Allaedine Berrached, chacun auteur de 7 réalisations. « L'objectif est de faire partie des huit premières équipes », avait affiché l'entraîneur Valero Rivera, avant ce premier rendez-vous. Pour le moment, le coach a effacé la défaite d’entrée vécue il y a deux ans face au même adversaire.

Pas mieux pour le Cap-Vert et la Tunisie

Pour sa première participation à un Mondial de handball, la RDC n’a pas réussi à créer la surprise face à l’Argentine. Les Léopards, constitués en majorité de Franco-Congolais évoluant entre la deuxième et la quatrième divisions françaises, ont pris le dessus sur les Argentins en première période en menant (14-13), avant de finir par craquer (28-22). Dans son groupe D, l'équipe congolaise doit évoluer aux côtés du Danemark, tenant du titre, de l'Argentine qui est à sa 12e participation et du Bahreïn. Les trois premiers des huit groupes du 1er tour se qualifient pour le tour principal.

La Hongrie, qui menait déjà à la pause face au Cap-Vert 19-14, s’est imposée 34-27. Et pour les équipes africaines, ce n’était pas une journée de fête puisque même la Tunisie, vice-championne d'Afrique 2020, n’a pas réussi à s’imposer. Nation phare du handball africain, elle s’est inclinée contre la Pologne 30-28.

Depuis sa création dès l'indépendance en 1956, la fédération tunisienne est devenue la plus titrée d'Afrique, avec dix titres continentaux, le dernier en date en 2018. Il faudra donc que les Aigles se reprennent dès la prochaine rencontre face au Brésil dimanche.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail