Ligue 1: Lens, un retour gagnant dans l'élite

Yannick Cahuzac, le capitaine lensois, entouré de ses équipiers après avoir marqué au stade Bollaert face à Metz, le 14 mars 2021.
Yannick Cahuzac, le capitaine lensois, entouré de ses équipiers après avoir marqué au stade Bollaert face à Metz, le 14 mars 2021. FRANCOIS LO PRESTI AFP/Archives

Le promu Lens a conforté ce dimanche 11 avril sa cinquième place européenne en dominant Lorient (4-1). Le RC Lens reste une des plus belles surprises de cette saison 2020/2021 avec un retour très remarqué dans l’élite du foot français.

Publicité

« J'ai pris plaisir à jouer et à aider les copains. On a un très beau groupe et on avance tous ensemble », a commenté le défenseur Clément Michelin après la victoire des Lensois sur Lorient. Malgré les absences de cinq joueurs touchés par le Covid-19 dont plusieurs titulaires habituels (Loïc Badé, Facundo Medina, Seko Fofana, Igniatus Ganago et Tony Mauricio), les Sang et Or, également privés de l'attaquant Florian Sotoca touché au mollet, ont encore réalisé une très belle prestation et ont prolongé leur série d'invincibilité à 11 rencontres (5 victoires, 6 nuls).

Les Artésiens, très efficaces, l'ont emporté grâce à des buts de Gaël Kakuta (15e s.p.), Corentin Jean (39e), Arnaud Kalimuendo (55e) et Simon Banza (88e s.p.) tandis que Terem Moffi avait égalisé pour les Merlus en première période (29e).

« Lens c’est quelque chose qui clignote dans nos mémoires  »

Depuis son retour en Ligue 1, Lens inspire le respect. « On va avoir à affronter bientôt Lille et Monaco. Préparons d’abord le match déterminant à Lens ce samedi. Cela nous rappellera de bons souvenirs, car c’est un vrai club de foot. […] Lens, c’est quelque chose qui clignote dans nos mémoires. J’ai très envie que l’on fasse durer le suspense jusqu’au bout », avait déclaré Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique lyonnais, avant la 31e journée. À Bollaert, les Lyonnais avaient finalement été tenus en échec (1-1) et quitté le podium pour laisser la troisième place à Monaco.  

À la fin janvier, Lens était le promu des cinq grands championnats d’Europe (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne, France) qui avait engrangé le plus de points, avec une moyenne de 1,55 points par match. « En début de saison, on était un promu et peut-être que certains nous ont pris un peu à la légère. Nous, on a profité de ça et on a pris beaucoup de points », expliquait alors Florian Sotoca, attaquant du club nordiste.

Le maintien assuré depuis février

En février, en s'imposant à domicile face à Dijon (2-1), le RC Lens, qui avait été relégué en Ligue 2 en 2015, avait déjà officiellement assuré son maintien avec 40 points. Les hommes de Franck Haise ont de quoi bomber le torse : depuis le début de saison, ils ont battu les trois clubs français engagés en Ligue des champions cette saison – le PSG, Marseille et Rennes. Le retour dans l’élite est plus que convainquant après cette traversée du désert.

« On est capable de montrer différents aspects dans notre jeu, et pas uniquement une équipe tournée vers l'avant, on sait faire plein d'autres choses, sinon on ne serait pas cinquième à la 32e journée, a commenté Franck Haise après la victoire face à Lorient. C'est le fruit du travail et la confiance. Les joueurs ont gagné en confiance individuellement et collectivement. On a toutes les raisons d'être satisfaits, et je le suis, d'être à 52 points après 32 journées, d'avoir enchaîné un 11e match sans défaite avec 5 victoires et 6 nuls. Mais il reste encore six matches et notamment le prochain à Brest. »

À titre de comparaison, le FC Lorient, adversaire du jour et autre promu, est actuellement 17e au classement de la Ligue 1.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail